Que représentent les fêtes de fin d’années ?

Que représentent les fêtes de fin d’années ?

Photo d’illustration ©DR

A l’échelle nationale mais aussi internationale, chaque fin d’année s’annonce avec de nombreuses festivités riches en couleurs. D’un côté, la fête de Noël et de l’autre, le réveillon de la Saint Sylvestre(le nouvel an). Pour les burundais, ces fêtes de fin d’année ont une signification particulière comme nous l’ont fait savoir certains. Un moment de partage, de bonheur, de joie, de convivialité, de d’introspection, de prière, etc. Le plus important: se régaler à tout prix !

« Passer toute une année, ce n’est donné à tout le monde. C’est pourquoi quand l’année touche à sa fin, cela doit se fêter, on se sent dans l’obligation de le faire. C’est comme s’il y avait une force extérieure qui te pousse à le faire », a indiqué un père de famille rencontré. Il n’est pas le seul à penser de cette façon, d’autres ont presque cette même perception. Sauf que les manières de le faire diffèrent des uns aux autres.

Synonyme de partage

Comme à l’accoutumée cela se passe dans les familles. A chaque fin d’année, certaines personnes se réunissent pour célébrer, se régaler en famille. Pas question de manquer ce bon moment convivial au risque de paraître déviant. Petit à petit c’est devenu comme une tradition. En ce grand jour, on se lève le matin, les uns font de la propreté les autres s’occupent de la cuisine. Presque toutes sortes de plats sont préparées. Même ce que l’on n’a jamais dégusté, à ce moment-là, ça devient une occasion qui ne revient pas deux fois. Et à la fin on se met à table, on mange en même temps, on boit pour marquer ce bon moment de partage.

Un moment d’introspection

Cette pratique est beaucoup plus mise en avant par les entreprises. Les fêtes de fin d’année en entreprise sont une occasion de rencontrer des collègues d’autres services ou encore des managers, ce qui offre l’opportunité de développer son réseau professionnel. Mais également il existerait des individus qui le font à leur juste titre comme nous le raconte un jeune écrivain, « les fêtes de fin d’année me permettent de prendre du temps et méditer pour pouvoir établir une bonne planification. Sans oublier que c’est un moment de bonheur ». Ce moment de rétrospection est aussi une occasion pour certains chrétiens de se recueillir, d’aller dans des veillés pour remercier le Tout puissant de les avoir gardé toute l’année.

Lire aussi : Ces pratiques qui impactent l’économie des citadins à la fin de l’année

Les fêtes de fin d’année sont également marquées par une  importante activité commerciale au Burundi. Ceci se manifeste par un flux de personnes qui remplissent les marchés pour faire leurs achats. Ainsi donc, ces fêtes sont pour les burundais des moments forts inoubliables.

 

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments