Que pèsent les artistes burundais sur les réseaux sociaux?

Que pèsent les artistes burundais sur les réseaux sociaux?

Que pèsent les artistes burundais sur les réseaux sociaux ©Akeza.net

Pour un artiste, faire de belles chansons ne suffit pas toujours quand il s’agit de se faire connaitre. Certes, il y a les radios, les télévisions et d’autres médias mais dans un monde où la technologie est plus que jamais omniprésente, être présent sur les réseaux sociaux et plus que vital. Facebook, Twitter, youtube, Instagram etc. sont aujourd’hui de vrais outils de communication. Impossible de s’en passer si l’on veut être présent dans la tête du public. Les artistes burundais l’ont compris et essayent, chacun à sa manière, d’être le plus présent possible. Faisons un tour d’horizon sur la présence des artistes burundais sur les réseaux sociaux.

Devenu incontournable en termes de présence et de visibilité, les réseaux sociaux sont devenus un indicateur de choix lorsqu’il s’agit de juger de la popularité d’un artiste. Le nombre d’abonnés sur Instagram, le nombre de fans sur Facebook ou encore le nombre de vues sur YouTube, tout est bon pour se faire un nom. La concurrence n’est plus seulement celle du talent mais aussi celle de la visibilité et les artistes burundais ne sont pas épargnés. Il est donc légitime de se demander « mais que pèsent-t-ils vraiment sur les réseaux sociaux ? ». Lequel de nos nombreux artistes est le plus présent sur la planète internet ? Qui sont les 5 artistes les plus suivis dans chaque réseau ? Voyons cela de plus près.

 

Sur Facebook, c’est Kidum qui mène la danse

Facebook est surement le réseau social le plus important de nos jours. Et sur cette plateforme devenu aujourd’hui une référence, c’est Jean-Pierre NIMBONA alias « Kidum » qui est l’artiste burundais le plus suivi. En effet, la star basée au Kenya totalise un peu plus de 70.000 mentions « j’aime » sur sa page Facebook. Il distance ainsi le groupe Best Life Music (40.000), Sat-B (39.000), Big Fizzo (32.000) et le groupe Swagg Team (27.000). Si ces 5 stars burundaises totalisent des nombres plus ou moins intéressants, la plupart des artistes peinent à atteindre la barre des 10.000. Nous noterons une petite mention honorable pour les artistes groupe B-Face, Masterland et Bobona qui ont respectivement 20.723, 18.708 et 16.012.

 

Des photos et encore des photos

L’image ça compte ! Lorsque l’on est un artiste, il est plus qu’important de disposer d’une galerie photo des plus belles. Des photos qui doivent nourrir l’imaginaire du public et vendre la meilleure image qui soit de l’artiste. Pour cet exercice, Instagram est le réseau par excellence. Et sur ce terrain c’est Big Fizzo qui mène la danse. Avec 35.000 abonnés, il vient devant Sat-B qui comptabilise un peu plus de 31.000. La grosse surprise est la présence du chanteur Mista Champagne en 3ème position. Si sa musique est loin de faire l’unanimité, son compte Instagram est l’un des plus suivi avec plus 29.000 abonnés. Suivent derrière le rappeur Preeze 36 (plus de 20.000) et le groupe Best Life Music (plus de 9.500)

Sat-B, « King » sur YouTube

Qui dit visibilité, dit aussi vidéo. Et sur la célèbre plate-forme de partage de vidéo « YouTube » que les artistes exposent leur travail. Clips vidéo, séances de répétition, résumés de concert ou encore moments du quotidien, tout est bon pour le public. Quoi qu’il soit difficile quelque fois de véritablement comptabiliser le nombre de vues sur le site, on peut toutefois faire un décompte en se référant à des chaines officielles des artistes. Au bout de ce calcul, on en vient à la conclusion que le chanteur de « Too Much » se classe premier en nombre de vues sur YouTube. Sat-B atteint un total de plus de 1.300.00 sur le site. Il est suivi de Kidum (plus de 800.000), de Big Fizzo (403.000), Yvan Muziki (plus de 300.000) et B-Face (plus 280.000). Notons que pour Big Fizzo, le compte ne s’est fait que sur sa chaine officielle, récemment créée.

Les artistes ne sont pas trop fans de Twitter

Si Twitter devient de plus en plus un réseau social suivi par les burundais, les artistes sont loin de vraiment s’y intéresser. Seuls quelques artistes et groupes semblent y trouver leur intérêt. Bien évidemment, les grands noms de la musique burundaise se retrouvent sur Twitter et en termes d’abonnés c’est Sat-B qui prend la tête. Particulièrement actif sur le réseau social, l’artiste totalise plus de 2.700 abonnés. Il est suivi de près par Big Fizzo avec 2.300 et de Best Life Music avec plus de 1.100 abonnés. Kidum vient cloturer le top 5 avec plus de 400. Juste derrière le chanteur Masterland (plus de 900).

Des gospels encore et toujours présents

Lorsque l’on parle de musique burundaise, nous avons souvent tendance à oublier les artistes gospel qui pourtant font partie de cette industrie. Très suivis sur les réseaux sociaux – et pas que par les « chrétiens » –, ils sont, du moins pour certains d’entre eux des valeurs sures. C’est notamment le cas du chanteur Jean Claude Masezerano qui possède la plus grande communauté sur Facebook avec plus de 14.000 mentions j’aime sur sa page. Idem pour le rappeur Prince Mshindi (plus de 10.000) et le chanteur Dudu T. Niyukuri (plus de 9.000). Leur présence sur les réseaux sociaux est donc loin d’être négligeable.

Sur YouTube, c’est Dudu T. Niyukuri qui est loin devant tout le monde (gospel et séculiers réunis) et totalise pas moins de 2.000.000 de vues. Une réelle performance. Par contre pour ce qui est de twitter et Instagram, le chemin reste encore long puisqu’aucun de ces artistes n’atteint la barre des 7.000 abonnés.

Néanmoins, ils ont leur place dans le paysage artistique burundais et réussissent à drainer des foules derrière eux. Plus que jamais, il faudra compter avec eux.

 

Des chiffres oui, mais quel impact ?

Si les artistes se diffèrent par le nombre d’abonnés ou de mention « j’aime » sur les différents réseaux sociaux, la grande différence réside au niveau de l’impact de leurs publications. Et sur ce terrain, Big Fizzo est le grand champion. Sur Facebook comme sur Instagram, le chanteur de « Leave me Alone » bat tous les records d’audience. Entre 500 et plus de 1000 mentions « j’aime » sur sa page Facebook et quasiment plus 1000 mentions « j’aime » sur Instagram à chaque publication, Big Fizzo est le roi sur les réseaux sociaux. Notons que le rappeur Preeze 36 arrive également à réunir plus de 1000 mentions « j’aime » sur ses publications sur Instagram.

Juste derrière vient Sat-B qui sur Facebook arrive à faire des scores pratiquement identiques à ceux de Big Fizzo. Les publications de la star sont parmi les plus aimés par les fans burundais. Ce qui est loin d’être le cas sur Instagram ou les scores varient entre 300 et 500 mentions « j’aime ». Et même si Kidum est l’artiste avec le plus de fans sur sa page, il reste loin d’atteindre les chiffres d’audience de ses 2 jeunes compères.

La preuve qu’avoir le plus grand nombre de fans n’est pas toujours gage d’affluence autour des publications.

Après avoir fait le tour, nous pouvons d’ores et déjà dire que les artistes burundais sont pleinement entrés dans le monde du numérique et qu’ils tentent chaque jour d’agrandir leurs communautés sur le net. Cela se remarque notamment dans la qualité du contenu offert à leur public. Les artistes optent pour des photos de qualité professionnelles et des vidéos de plus en plus travaillées. Ils prêtent attention aux détails et font le maximum pour proposer ce qui se fait de meilleur. Et même s’ils sont encore loin de faire de gros chiffres comme ailleurs, ils ont bel et bien le pied dedans et ne comptent pas en ressortir de sitôt.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments