Que devient Neilla MUTONIWIMANA après son couronnement comme Miss Kayanza 2020 ?

Que devient Neilla MUTONIWIMANA après son couronnement comme Miss Kayanza 2020 ?

Neilla MUTONIWIMANA, Miss Kayanza 2020 derrière son domicile à la sous-colline Ryakaramba de la colline Gashibuka en zone et commune Muhanga de la province Kayanza.©akeza.net

Couronnée Miss Kayanza 2020 le 1er janvier 2020 à KAMOTEL (Kayanza Motel), Neilla MUTONIWIMANA est vite devenue célèbre sur les réseaux sociaux. Au jour de notre première interview avec elle, nous l’avons rencontrée à son domicile à la sous-colline Ryakaramba de la colline Gashibuka en zone et commune Muhanga de la province Kayanza. Elle était toute souriante, joyeuse et fière de nous accueillir.

 

Miss Kayanza 2020 pose avec sa mère Jacqueline IRANKUNDA derrière leur domicile.©akeza.net

Déjà, au moment où sa fille était élue « ambassadrice de la beauté » de Kayanza, Jacqueline IRANKUNDA nous informait que sa famille vivait dans un désarroi total. Une partie de leur maison, construite à l’aide des briques non cuites et un toit de tuiles d’argile cuites, s’était renversée. Ils avaient essayé de la réhabiliter au moyen des bambous et de la boue. « Dès que ma fille a été couronnée Miss Kayanza 2020, nos voisins ont cru que dans notre maison il y avait une somme considérable d’argent. Mais, moi et mes trois enfants sommes fauchés. Regardez l’état de notre maison !», déplorait la mère de Neilla lorsque nous leur avons rendu visite à domicile.

 

Lire aussi : Qui est Neilla Mutoniwimana, la jeune fille « Twa », couronnée Miss Kayanza 2020 ?

 

Avant son couronnement

Nous sommes en 2011. Son père Emmanuel KARENZO est incarcéré. MUTONIWIMANA revient sur les répercussions de l’emprisonnement de son cher papa. «Avant que papa ne soit embastillé, j’avais une vie meilleure que celle nous avons aujourd’hui. C’est avec son emprisonnement que ma vie a commencé à s’endurcir», raconte-t-elle.

Et de se souvenir : « Quand maman tombait malade et que moi et mes frère et sœur passions la nuit sans rien nous mettre sous la dent, je pensais à abandonner l’école ».

Malgré tout, Neilla MUTONIWIMN garde son courage. Elle continue ses études sans déchoir. « En 2018, on m’a inscrit sur la liste des élèves indigents. Mais, on ne m’a rien donné. C’est la fondation FEMIDEJABAT qui s’est acquittée de toutes mes dettes de minerval à l’école », révèle-t-elle

Neilla voit sa mère comme une héroïne. Elle la remercie pour tous les efforts qu’elle a fournis depuis que son père est emprisonné. En reconnaissance des efforts de sa mère, Neilla travaille consciencieusement à l’école. Elle sait que sa famille compte sur elle pour ses conditions de vie.

 

Après son couronnement

«Être élue Miss Kayanza 2020 a été un honneur pour ma famille et pour notre communauté  Batwa. Alors, je ne peux pas me plaindre des conditions de vie de notre famille car, après mon couronnement, la vie s’est améliorée dans notre famille. A l’école, j’ai pris une certaine importance sociale. Je dirais que j’ai eu une certaine notoriété. Je suis beaucoup plus respectée qu’avant», se réjouit-elle

Apres son élection comme Miss Kayanza 2020, Neilla a été contactée par différents médias et elle en a beaucoup tiré profit. « Les médias m’ont aidées à être connue un peu partout ». Toutefois, en dehors de la fondation Femidejabat qui la soutient toujours, elle regrette qu’aucune autre personne physique ou morale ne soit allée à son domicile pour l’aider en cas de besoin.

Miss Kayanza 2020 confie qu’elle a été invitée lors de la célébration de la Journée Internationale de la femme à Kayanza comme « Miss Inakaranga ». « C’est la Fondation FEMIDEJABAT qui m’a invitée pour que je sois connue du public », indique-t-elle.

 

Une lueur d’espoir malgré les difficultés!  

Neilla MUTONIWIMANA n’a pas encore pu réaliser les projets qui lui ont permis de remporter la couronne de Miss Kayanza, faute de moyens: «A cause du manque de moyens, je n’ai rien réalisé des projets que j’ai présentés durant la compétition Miss Kayanza 2020.  Mais, j’ai l’espoir que je le ferai ».

Miss Kayanza 2020 confie que la Fondation FEMIDEJABAT, qui l’a encouragée à participer à la compétition Miss Kayanza 202O a promis de l’appuyer. Pourtant, en dépit de  tous les efforts de la Fondation FEMIDEJABAT, Neilla MUTONIWAMANA a encore besoin d’un coup de main.

«J’ai besoin  de quinze millions de Francs Burundais (15 000 000 FBu) pour aider dans chaque commune du Burundi environ  cinq cents élèves Twa et ceux vivant avec le handicap physique en leur donnant des savons de toilette et de lessive, des cahiers et stylos, des sceaux et pagnes (pour les filles) et d’autres choses dont un élève a besoin », explique-t-elle.

Miss Kayanza 2020 entretient le rêve d’édifier un avenir prometteur pour sa communauté même si pour l’instant, elle doit gérer un quotidien familial assez difficile.

 

Melchisédeck BOSHIRWA

Comments

comments