Que devient Elsie Uwamahoro, l’ancienne championne nationale de natation?

Que devient Elsie Uwamahoro, l’ancienne championne nationale de natation?

Elsie Uwamahoro, ancienne championne nationale de natation ©Akeza.net

Championne nationale de natation dans la catégorie féminine de 2006 à 2016, Elsie Uwamahoro, fut l’une des nageuses burundaises qui ont fait des exploits. Aujourd’hui à la retraite, cette ancienne vedette de la natation burundaise travaille dans une entreprise artisanale dénommée Kaz’O’zah Art où elle est directrice de production. A côté de cela, elle est également membre du Comité National Olympique du Burundi.

Sa passion pour la natation, Elsie l’a découverte toute petite. « C’est à l’âge de 6 ans que j’ai commencé la natation », se rappelle-t-elle. « A ce moment-là, on avait une piscine gratuite et par la suite j’ai adhère dans un club dénommé Muzinga et c’est là où on faisait chaque fois des entrainements », ajoute-t-elle. Mais aussi, elle s’instruisait par le biais des émissions télévisées. « Je suivais des émissions sportives sur les championnats du monde de Natation, c’est à partir de là que j’ai eu moi aussi l’assurance et le courage de continuer », a-t-elle confié.

Après sa participation aux Jeux Olympiques de Rio en 2016, la native de Makamba  a décidé de prendre sa retraite. A la question de savoir pourquoi une telle décision, elle explique : « Depuis toute petite je voulais participer à au moins 3 jeux olympiques, j’ai pris part aux jeux olympiques de Beijing en 2004, de Londres en 2012  et enfin de Rio en 2016. Donc mes objectifs ont été atteints ». Et de renchérir : « j’ai fait 12 ans de carrière, cela me suffit déjà  vu mon âge (30 ans).  En plus, quand on fait du sport professionnel, ce n’est pas facile de se lancer dans d’autres activités parce qu’il faut s’entrainer beaucoup. C’est comme une routine manger, dormir, s’entrainer. Je voulais une autre vie pas seulement le sport ».

Elsie UWAMAHORO en plein entrainement ©Akeza.net

Licenciée en marketing et management, Elsie travaille aujourd’hui dans le domaine de l’art chez Kaz’O’zah Art en tant que directrice de production. Kaz’O’zah est dérivé du mot kirundi «kazoza», qui signifie «futur». Il s’agit d’une maison d’artisanat dont le but est d’offrir un avenir radieux aux artisans du Burundi en leur permettant d’atteindre le plein potentiel grâce au développement de leurs compétences.  Directrice de production, Elsie est chargée de gérer la production, faire le suivi des commandes des clients, vérifier la qualité des produits artisanaux ainsi que le suivi des artisans. Elle indique : « l’artisanat est un bon domaine, s’il était exploité au maximum, nous aurions beaucoup de produits artisanaux made in Burundi ».

Le sang du sport coule toujours dans ses veines…

Hormis son travail dans le domaine de l’art, l’ancienne athlète ne s’est pas complètement déconnectée du sport. Elle est présentement membre du Comité National Olympique du Burundi. « Je suis là pour défendre les athlètes », a-t-elle martelé. C’est elle la secrétaire générale de la commission des athlètes aux côtés des personnalités de renom comme Diane Nukuri et Antoine Gakeme respectivement président et vice-président de ladite commission.

En date du 4 au 7 septembre 2018, elle a représenté le Burundi au 2ème forum des athlètes à Harare au Zimbabwe. C’était une rencontre des différentes commissions des athlètes au niveau de l’Afrique organisée par l’Association des Comités Nationaux Olympiques de l’Afrique (ACNOA). Ladite association prévoit les élections qui se tiendront à Tokyo le 29 novembre 2018 et qui verront la candidature de Madame Lydia Nsekera à la présidence de ladite association.

Lydia Nsekera est actuellement la Présidente du Comité National Olympic du Burundi. Elle a profité organisé un point de presse le 20 septembre 2018 à Martha Hôtel  pour annoncer sa candidature à l’ACNOA.

Toujours acquise à la cause du sport, Elsie s’investit de plus en plus. Elle est présentement présidente d’un club de Natation à l’entente Sportive, CERNA. Coach, elle s’occupe des jeunes nageurs et nageuses du Burundi.  Au mois d’Octobre, elle commencera son Master en Management du sport.

 

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments