Quand Tambwe Amissi reçoit des menaces de mort avant le match…

Quand Tambwe Amissi reçoit des menaces de mort avant le match (www.akeza.net)

Quand Tambwe Amissi reçoit des menaces de mort avant le match (www.akeza.net)

Tambwe Amissi a récemment déclaré à la presse tanzanienne que de toute sa vie il n’avait rencontré  de joueurs aussi méchants que ceux de sa ligue actuelle. Maintenant ça devient de plus en plus dur pour lui. Alors qu’ils préparent  un derby, un classico à la Tanzanienne, l’ancien meilleur buteur du championnat burundais, (et du CECAFA dernier) en l’occurrence Tambwe Amissi ne cesse de recevoir des appels anonyme, lui disant que s’il ose marquer contre l’équipe Young Africans, il sera tué. Ceci s’est produit à plusieurs reprises. Mais l’attaquant s’en soucie peu et  reste convaincu que ce sont juste des tentatives pour le distraire. Il promet de donner toujours le meilleur de lui-même.

 

Le championnat de football de la  Tanzanie a  été envahi par un redoutable attaquant cette saison en la personne du burundais Tambwe Amissi, transféré du club Vital’o au club Simba sport de Dar-es Salaam. Ce jeune footballeur est couvert d’éloges par la presse qu’il figure très souvent à la Une de presque tous les quotidiens. Bien qu’il ne soit  arrivé dans ce pays qu’au mois d’Août, il a eu assez de temps pour etre perçu comme une véritable bête noire par ces adversaires. Ses performances, son efficacité sur le terrain et son succès dérange pas mal de personnes, en particulier le club Young Africans estimé à juste titre comme le grand comme le rival de tous les temps  de son actuel club Simba Sport.

 

Tambwe Amissi passe de dures épreuves ces derniers jours. Quand il est sur la pelouse, il est souvent agressé, par ses adversaires mal intentionnés, allant jusqu’à vouloir le blesser intentionnellement. Heureusement pour lui qu’il s’en sort toujours. Son coach M. Abdallah est conscient de ce qui arrive à son protégé. « Ils savent que tu es le meilleur. Ne faites pas attention à ce qu’ils te disent, restes concentré sur le jeu. Courage mon garçon» , lui avait-il dit quand ils affrontaient le club Wanamgambo.

 

A.N

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.