Quand le smartphone déconnecte beaucoup plus qu’il ne connecte…

Quand le smartphone déconnecte beaucoup plus qu’il ne connecte…

 
A l’ère de grandes avancées technologiques du 21èsiècle , la communication interpersonnelle n’a jamais été aussi privilégiée et s’est vue accordée une place particulière dans la vie des gens. L’arrivée du téléphone mobile a complètement changé la manière dont les gens communiquent entre eux, augmentant ainsi considérablement le taux d’informations qui circulent. D’après l’ARCT (Agence de Régulation et de Contrôle des Télécommunications), au Burundi de 2005 à 2015, l’évolution du nombre d’abonnés est passé de 136.709 à 4 997 696, soit un taux de pénétration variant de 1,6% à 48%.

Internet gagne du terrain même au Burundi

En 2015, le nombre d’abonnés pour les Fournisseurs d’Accès Internet était de 852 .165, soit un taux de pénétration pour l’Internet de 8,20% au Burundi, selon la même Agence ARCT. Cette utilisation grandissante d’internet par les burundais démontre leur intérêt réel à rester connecté à ce qui se passe dans le monde. Avec la venue d’internet, aujourd’hui le monde est devenu un village planétaire et des inventions ne cessent de voir le jour dans le domaine informatique parmi eux le tant apprecié smartphone.

Ces téléphones intelligents sont conçus de manière à exécuter un maximum d’actions et nécessitent Internet pour pouvoir être opérationnels et performants. Dès leur introduction sur les marchés, ils ont tout de suite séduits des millions d’utilisateurs grâce à leur puissance et leur utilité dans la vie de tous les jours. Les concepteurs de ces bijoux technologiques les rendent de plus en plus performants avec des applications les unes plus innovatrices que d’autres au plus grand plaisir des mordus des nouvelles technologies.

Nomophobia : No Mobile-phone Phobia (terme créé par la UK Post Office après une étude ménée en 2008)
Actuellement, il existe des applications pour à peu près tout allant des applications éducatifs, en passant par les jeux ludiques, jusqu’aux applications pour l’actualité sans oublier la communication bien évidemment. Les utilisateurs des smartphones apprécient ces applications pour leur pouvoir de faciliter la vie. En effet, ils permettent de stocker un maximum d’informations, de servir de rappel pour les rendez-vous importants et bien évidemment de rester en contact permanent avec nos amis virtuels et bien d’autres choses encore. Ainsi, il est clair que le smartphone est en phase de devenir le meilleur allié de l’homme.

Cependant, certains développent malheureusement une dépendance à l’égard de ces outils high tech au point d’avoir d’énormes difficultés quand ils sont séparés de leur téléphone ; et ce phénomène a désormais un nom: la Nomophobie( no mobile-phone phobia ou encore la peur de vivre sans téléphone mobile). Cette dépendance croissante s’observe surtout chez les jeunes générations pour qui le téléphone portable est absolument indispensable pour se sentir vivant et branché dans la société moderne. Le monde virtuel est entrain de remplacer petit à petit la vie réelle puisque nombreux sont ceux qui se cachent derrière leur petits écrans pour entretenir des relations avec le monde extérieur.

Nouvelles habitudes

Les vieilles méthodes de socialisation qui consistent à sortir avec des amis, se promener dans des endroits publics, faire des rencontres autour d’un verre etc…ne sont plus très en vogue actuellement. Les rencontres virtuelles sont privilégiées parce qu’elles ne demandent aucun effort et surtout elles offrent les possibilités de se présenter sous un meilleur jour à l’autre avec le risque de compromettre sérieusement la réalité. Les relations qui se créent en ligne sont très fragiles d’autant plus qu’elles reposent sur une sublimation surréaliste de l’identité de l’autre. Nombreux sont ceux qui créent de faux profils et s’inventent de nouveaux personnages pour piéger les internautes. Le danger est effrayant surtout pour les plus naïfs qui se livrent corps et âmes à ces échanges virtuels.

Quand le Smartphone s’invite en famille…

De nos jours, les effets de l’utilisation excessive du smartphone déteignent sur la vie du couple et de la famille en général. Il n’est pas rare de trouver dans un restaurant des amoureux qui partagent un repas et de constater que chacun est absorbé dans des chats en ligne avec d’autres personnes. Au lieu de passer un moment de qualité ensemble, ils s’éloignent l’un de l’autre au profit des connections virtuelles, trop souvent frivoles. Ils finissent par ne plus avoir grand-chose en commun et la relation de couple meurt ainsi. Les enfants se trouvent délaissés dans les moments où ils avaient le plus besoin de leurs parents parce que ces derniers sont trop occupés à traquer les informations qui circulent sur le net et discuter avec des amis.

De plus en plus de personnes ressentent le besoin d’être constamment connecté au reste du monde à tout moment pour baigner non-stop dans le flot de l’information. Ces joujoux digitaux que sont les smartphones sont certes très utiles dans la société actuelle où tout va très vite ; néanmoins, si on se laisse aller à la dépendance, ils peuvent détruire notre vie d’une façon horrible vous laissant seul et anéanti sur le plan psychologique. Leur utilisation devrait donc se faire en toute conscience de leurs avantages et de leurs inconvénients pour pouvoir mener une bonne vie équilibrée

 

Inès IRAKOZE

Comments

comments