«Protégeons le patrimoine culturel matériel du Burundi»

«Protégeons le patrimoine culturel matériel du Burundi»

Des tambourinaires burundais

«Certains éléments du patrimoines culturels et naturels sont menacés au Burundi, C’est dans ce cadre que le Gouvernement du Burundi avec l’appui de l’UNESCO a réalisé un inventaire documenté du patrimoine culturel matériel qui nécessitent une grande protection». C’est du moins ce qui a été dit par le Secrétaire permanent au ministère de la jeunesse, des sports et de la culture Mr Sylvère Nshagirije à l’occasion de l’ouverture officielle d’un atelier de renforcement des capacités en faveur des gestionnaires des sites du patrimoine culturel et naturel du Burundi conjointement organisé par le ministère de la jeunesse, des sports et de la culture et le Bureau de la maison de l’UNESCO au Burundi.

 

Dans son discours, le Secrétaire permanent au ministère de la jeunesse, des sports et de la culture M.Sylvère Nshagirije a fait savoir que développer l’aspect du patrimoine est une priorité inscrite par ailleurs dans la ligne de la politique culturelle nationale. C’est indispensable a-t-il ajouté, de mettre en valeur les éléments du patrimoine matériel à savoir les sites historiques, les musées, les monuments ainsi que les bâtiments anciens dont la meilleure conservation peut contribuer à redorer l’image positive du Burundi.

 

Mme Joséphine Ntahobari de l’UNESCO, affirme que des recherches sur le paysage culturel du massif sacré de Nkoma dans la province Rutana ont été menées. Des descentes d’experts internationaux et locaux ont été aussi effectuées sur ce site et ce dernier est le premier des dix sites déjà mentionnés et documentés depuis 2008.Même s’il arrivait que ce site, indique-t -elle, ne soit pas inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité, le Burundi dispose désormais d’une masse importante de données et d’informations qui pourraient être publiées et exploitées au bénéfice des élèves et des étudiants, voir des chercheurs dans ce domaine.

 
Signalons que la promotion du patrimoine culturel et naturel constitue non seulement un atout pour la génération actuelle mais aussi pour les générations futures.

 
Alexandre NDAYISHIMIYE

Comments

comments