Projet African Queen, son promoteur Appolinaire Diakabana nous en parle.

Appolinaire Diakabana à gauche, au studio, en pleine promotion de ce projet (www.akeza.net)

Appolinaire Diakabana à gauche au studio, en pleine promotion de ce projet. (www.akeza.net)

 

Après qu’on vous ait parlé du «projet  african queen», maintenant c’est le tour de son promoteur de nous  en dire plus sur ce projet,  dont  la gagnante recevra   une somme mirobolante de 50.000 USD. Nous nous sommes entretenus  avec Appolinaire Diakabana, et lui  il nous  a fait de plus amples  éclaircissements sur ce projet qui touche la région des grands lacs.

Akeza.net : Bonjour, qui est Appolinaire  Diakabana ?

Appolinaire :   Appolinaire  Diakabana est un Africain qui vit en Suisse. Je suis de  Kinshasa au Congo-Kinshasa, mais je me considère comme Africain d’abord et fière de l’être. Je suis arrivé en Suisse  en 1990 pour faire des études d’Ingénieurs et j’y suis resté.  La suisse c’est ma seconde maison car le vrai chez moi c’est l’Afrique. C’est le Congo-Kinshasa,  le Burundi, le Rwanda, l’Ouganda, le Botswana,….., bref l’Afrique dans sa diversité.

 

Akeza.net : On parle actuellement du « projet african queen».  Alors selon vous, vous  qui avez eu cette idée,  qu’est ce que le «projet african queen»?

Appolinaire :  African Queens est un concours musical, mais aussi une initiative pour la paix. Il n ya pas une vraie culture de girls band en Afrique. Il y avait les ougandaises de Blue 3, mais elles n’ont pas connu un retentissement mondial.  Les jeunes africain(e)s  admirent des stars américaines, ou européennes comme les Shakira, destiny’s child, Rihana, pussicat dolls, Amel Bent,….,Zaho.  Alors il est grand temps pour que les jeunes américain(e)s et européen(ne)s admirent des jeunes stars africaines.  Je n’ai pas besoin de te faire un dessin pour t’expliquer ce qui se passe dans la région des grands lacs, depuis des décennies: des larmes et du sang, bref de la haine à l’extrême total.  Toujours un Africain qui tue un autre Africain pour le compte d’un Non-Africain.

Akeza.net : D’ accord, mais d’une façon concrète,  pourquoi le« projet African queen» ?

Appolinaire : African Queens est le nom d’une girl band africain, prévu pour l’année prochaine, est qui sera composée de quatre filles; Amina, cléopatra, Nefertiti et Makeda. Toutes les quatre originaires de quatre pays des grands lacs à savoir le Burundi, le Congo-Kinshasa, l’Ouganda et le Rwanda. Pourquoi des reines africaines? Dans l’Afrique ancienne, ces reines précitées étaient des femmes puissantes et respectables. Mais dans l’actuelle Afrique dite moderne, malheureusement la femme n’est pas respectée, elle est souillée. Les femmes donnent la vie, nous portent dans leur ventre: le minimum qu’elles méritent c’est le respect et la protection de la part des hommes.

La musique adoucit les mœurs, la musique répare les cœurs. Quatre filles de quatre pays d’une région, où l’histoire s’est toujours écrite dans le sang. Histoire de montrer qu’on est d’abord un même peuple, un peuple africain. «Together we stand divide we fall.» Des gens sont venus de l’extérieur de l’Afrique pour nous diviser pour régner et s’accaparer de nos richesses.

 

Akeza.net : Quels sont vos attentes dans ce projet ?

 

Appolinaire : Avoir la meilleure girl band africain de tous les temps, un groupe qui va être mondialement très célèbre, et qui aura une particularité: il sera aussi composé de quatre ambassadrices pour la paix, ce qui sera unique dans l’histoire de la musique.

 

Akeza.net : Et que gagne le Burundi dans tous cela?

 

Appolinaire : Que gagne le Burundi dans tout cela? Je pense que c’est l’Afrique qu’a  à y gagner d’abord.  Une fierté pour l’Afrique d’avoir une girl band mondialement connue. Une bonne chose pour l’Afrique de savoir ses enfants ensemble.  Et pour le Burundi, une fierté de savoir qu’une des reines africaines est une Burundaise.

 

Akeza.net : Souvent de bonnes idées novatrices, sont confrontées au défi de trouver le financement. Et votre projet s’évalue en plusieurs milliers de dollars. Qui vous finance ?

 

Appolinaire : Le projet African Queens est réalisé par l’Association Projet African Queens basée en Suisse. Nous avons le soutien d’aucun Etat, ou entreprise puissante. L’association a été créée au début de l’année 2011. Grâce à la générosité des nos membres actifs ou passifs  et des anonymes nous avons pu  garantir financièrement les objectifs du projet et nous sommes dans la phase de réalisation. Mais comme tu sais les imprévues ne manquent jamais dans la vie et il y a aussi malheureusement certaines réalités du terrain qui font que des frais s’ajoutent. Alors cela nous fera énormément plaisir si des entreprises aimeraient associer leur image à ce projet unique en nous soutenant financièrement ou matériellement.  Et je leur remercie d’avance.

 

Akeza.net :Quel sera la mission de cet orchestre composé que de filles ?  

Appolinaire : Ces filles devront briller grâce à leur talent dans le monde entier. Faire la fierté  de l’Afrique.  Montrer aux responsables de nos malheurs et à leurs sous-traitants qu’on est ensemble, que le peuple des grands lacs est ensemble, que le peuple africain est ensemble.

Akeza.net : Merci pour cet entretien.

Appolinaire : C’est moi qui vous remercie. A très bientôt.

Propos recueillies par Armand NISABWE

 

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.