Primusic 2014 : Ils n’oublieront jamais le Burundi, c’est sûr

Les vacanciers belges sur scène (www.akeza.net)

Les vacanciers belges sur scène (www.akeza.net)

La Primusic, c’est un moment festif, qu’offre la Brarudi au peuple, au tour de la musique et de la bière (pour les majeurs biens sûrs).  Le public passe un moment  d’explosion de joie. Mais, ce qui est arrivé à ces vacanciers belges, les marquera à vie.

 

Ils ont  entre 18 et 21 ans. Ils sont belges, et sont toujours sur le banc de l’école. Ils sont au Burundi, dans le cadre  des vacances humanitaires. Ils sont basées  à Muramvya, pour les 2 semaines de séjour qu’ils vont passer au Burundi.

 
Alors qu’ils s’acquittaient de leurs tâches, ces jeunes voyaient les gens en route vers le stade Royal  de Muramvya. Un mouvement de gens assez rare, dans cette province. C’est en ce moment, qu’ils ont su que Primusic était venue à Muramvya.
Que savaient-ils sur la Primusic ? Peu importe, l’essentiel est que Ça bouge là-bas. Ainsi, on a vie de jeunes européens envahir le stade, accompagnés par leur encadreurs.

 

Et l’invitation sur scène…….

 

Alors qu’ils dansaient les musiques burundaises, (ah oui, la musique n’a pas de frontière. Ça se danse, même quand on ne comprend rien), le maitre des cérémonies, les a invités sur scène, une idée qui les a tous séduits.
Arrivés sur le podium, ces étudiants belges, ont vraiment partagés leur culture, à la population de Muramvya. Ils ont mangé sur le rythme de la fameuse chanson de Stromae «Papoutai», avant d’atterrir en Afrique sur les notes  d’une chanson de Lolongomba.

 

J’adore le Burundi….

 

Nous nous sommes approchés de certaines d’eux, pour savoir leurs sentiments. Très émues, elles nous ont fait part de leurs joies. « J’aime le Burundi. C’est la toute première fois, que je viens en Afrique, mais là  je me sens super bien. Je me sens à l’aise. En tous cas je passe de bons moments. Et là encore, je viens de passer un moment qui me marquera toujours bien. C’était extraordinaire, de nous retrouver sur scène. Vous êtes accueillant. J’adore l’hospitalité burundaise…» Nous disait Hannah, en retenant à peine son souffle.

 

 
Les concerts provinciaux continuent toujours. Nouveau  show, nouvel aventure, toujours en mariant  Primus et la musique.

 

 

 

Armand NISABWE

Comments

comments




One thought on “Primusic 2014 : Ils n’oublieront jamais le Burundi, c’est sûr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.