Première édition de la conférence internationale sur la paix en Afrique sous le thème : “Jeunesse, paix et développement”

Première édition de la conférence internationale sur la paix en Afrique sous le thème : “Jeunesse, paix et développement”

Ce 19 et 20 juin, le Rotaract Club Bujumbura Tanganyika a organisé à Zion Beach la première édition de la conférence internationale sur la paix en Afrique sous le thème : “Jeunesse, paix et développement”. 

Les cérémonies d’ouverture de cet évènement ont été rehaussées par la présence du vice-président de la République du Burundi, Monsieur Gaston SINDIMWO, de certains ministres du gouvernement, de l’ombudsman burundais, du maire de la ville de Bujumbura, de quelques diplomates, des représentants de certaines ONGs nationales et internationales sans oublier différents délégués en provenance de 15 pays d’Afrique.

Les cérémonies d’ouverture de cet évènement ont été rehaussées par la présence du vice-président de la République du Burundi, Monsieur Gaston SINDIMWO ©Akeza.net

Voufo Gapgeue Brandon Niguel, président du Rotaract Club Bujumbura Tanganyika a précisé, dans le discours d’ouverture de ces cérémonies, que la tenue de cette conférence internationale sur la paix répond à l’un des points clés composant les axes du Rotary International à savoir le tout premier intitulée : « paix et prévention/résolution des conflits ».

Voufo Gapgeue Brandon Niguel, président du Rotaract Club Bujumbura Tanganyika ©Akeza.net

Avant de renchérir que nul n’ignore que la paix est la fondation, le socle de toute nation, de tout développement durable d’où la présence du centre des ODD (Objectifs de Développement Durable) pour l’Afrique.

Le Docteur Houngbedji Koffi, représentant du directeur général du Centre des ODD pour l’Afrique au Rotaract club Bujumbura Tanganyika a pour sa part indiqué que le thème de la paix est d’une grande importance pour la réalisation des ODD car la quête des sociétés pacifiques et l’absence de violence sont à la fois un objectif et un moyen de développement durable.

« Dans le rapport Global Peace Index 2018, le niveau global de paix s’est détérioré de 0,27% au cours de la dernière année et c’est la quatrième année consécutive de détérioration. Le rapport révèle aussi un monde dans lequel les tensions, les conflits et les crises qui ont émergés au cours de la dernière décennie restent encore non résolus, entrainant un déclin progressif et durable des niveaux de pays mondiaux : 92 pays se sont détériorés tandis que 71 pays se sont améliorés en termes du niveau de paix » a bien souligné le Dr Houngbedji Koffi à la fin de son discours.

Son Excellence Gaston SINDIMWO, le Premier Vice-président de la République, dans son mot de clôture des cérémonies d’ouverture a indiqué que le développement est impossible sans la paix. Il a continué son propos en ajoutant qu’assurer une paix durable conduit d’une part à la stabilité politique, sociale et économique d’un pays, et d’autre part, offre une fondation solide à la promotion du développement durable.

Son Excellence Gaston SINDIMWO, le Premier Vice-président de la République du Burundi ©Akeza.net

Il a clôturé son discours en rappelant que le gouvernement du Burundi tient à soutenir tous les projets et actions visant la consolidation de la paix et la promotion du développement durable en Afrique, en général, et au Burundi, en particulier.

 

Blaise NKURIYINGOMA

Comments

comments