Pourquoi les burundais devraient utiliser le Commerce en ligne

Pourquoi les burundais devraient utiliser le Commerce en ligne

Alternative au commerce traditionnel, le commerce électronique devrait être adopté par les burundais pour gagner du temps, mais aussi pour se faire de l’argent.

Le commerce en ligne au Burundi devrait être la révolution dans le monde du commerce. Mais, c’est une révolution qu’on attend toujours ! Ce ne sont pas les chiffres qui viendraient me contredire. Selon le rapport de la CNUCED (Conférence des Nations Unies pour le commerce en ligne et le Développement)  publié en 2018, le Burundi vient à la 147ème  place au niveau mondial sur les 151 pays évalués, à la 40ème  sur les 44 pays évalués au niveau de l’Afrique.

Si on tient en compte les 4 indicateurs sur lesquels le CNUCED s’est basé pour mesurer, on trouve: le fait d’avoir un compte dans une institution ou dans les téléphones mobiles, l’utilisation personnelle de l’internet, l’indice de fiabilité postale, serveur sécurisé.

Au Burundi, le taux de pénétration des personnes en possession d’un compte dans une institution financière (ayant 15 ans et plus) ne dépassait pas 7,106% en 2014. Celui de l’utilisation personnelle de l’internet était de 2,661%  en 2017. Quant à l’indice de serveur sécurisé, il était estimé à 19% en 2017.  Enfin, celui de fiabilité postale est autour de 15% en 2017.

Ce qui montre que le commerce en ligne, bien que prometteur, est trop petit pour le nombre d’acteurs qui s’y affrontent. Cette place qu’occupe le Burundi au niveau continental voire au niveau mondial vient l’attester.  Pourtant, ce ne sont pas les plateformes qui vendent en ligne qui manquent. Même si elles ne sont pas nombreuses et développées comme Amazon, admettons au moins qu’elles existent. Pour ceux qui ne le connaissent pas,  on citera entre autres : Pesabay, kukasoko, mashiga, mugbest, baza etc.

Toutefois, les avantages de se ressourcer en ligne ne manquent pas. Parmi eux, figurent : la rapidité, le marché vaste, la vente ciblée et l’amélioration de l’expérience client. Des avantages dont les burundais devraient tirer profit. Ce que les burundais devraient faire, c’est d’adopter ces nouvelles opportunités que leur offrent la révolution tout en utilisant leurs smartphones etc. pour gagner du temps du côté des clients, mais aussi pour se faire de l’argent du côté des vendeurs.

 

Arthur BIZIMANA

*Source

https://unctad.org/en/PublicationsLibrary/tn_unctad_ict4d12_en.pdf?user=46

https://data.worldbank.org/indicator/FX.OWN.TOTL.ZS?locations=BI.

https://unctad.org/en/PublicationsLibrary/tn_unctad_ict4d12_en.pdf?user=46

https://data.worldbank.org/indicator/FX.OWN.TOTL.ZS?locations=BI

https://data.worldbank.org/indicator/IT.NET.USER.ZS?locations=BI

Comments

comments