PNILP :Le paludisme, première cause de morbi-mortalité

PNILP :Le paludisme, première cause de morbi-mortalité

Les participants dans cet atelier.©Akeza.net

A l’occasion de la célébration de la 9ème journée mondiale de lutte  contre le paludisme célébrée chaque 25 avril dans le monde, le Programme National Intégré de Lutte contre le Paludisme(PNILP) a organisé un atelier média ce 21avril à la détente pour parler de la genèse de cette journée et de la situation du paludisme au Burundi.

 Selon Dr Dionis Nizigiyimana,le Directeur du PNILP,l’objectif de cette journée est de dynamiser l’engagement en faveur de la lutte contre le paludisme. Il indique  également que cette journée mondiale a été instituée par les Etas membres de l’OMS lors de l’assemblée mondiale de la santé de 2007.

Le rapport mondial de 2015,poursuit-il, montre 214 millions de nouveaux cas de paludisme avec 88% pour la région africaine suivie de la région du Sud-Est de l’Asie (10%) et la région de la méditerranée orientale(2%).Il ajoute que le même rapport montre que 438000 cas de décès sont dus au paludisme.

Quant au Burundi, il fait savoir que le paludisme demeure un problème majeur de santé publique et compte parmi les principales priorités nationales en matière de santé.

Dr Dionis rappelle  que selon l’annuaire statistique sanitaire de 2014, le paludisme constitue  la première cause de morbi-mortalité avec un taux d’incidence de 51,9%.Il représente 42% des motifs de consultation générales enregistrés dans les centres de santé  et il est responsable de 23,4% de décès hospitaliers.

Des efforts ont été fournis par le gouvernement dans le but de lutter contre le paludisme comme le précise Dr Dionis. Il ya entre autres  trois campagnes  de distribution de moustiquaires imprégnées d’insecticides organisées entre 2009 et 2011 et une campagne de renouvellement a été organisée  en 2014 avec un taux de couverture de 97,8%.

Alexandre Ndayishimiye

Comments

comments