Peinture: Clovis expose à l’IFB du 3 au 30 Septembre

Peinture: Clovis expose à l’IFB du 3 au 30 Septembre

“Bujumbura et ailleurs” (dé)peint par Clovis NGOY et ses acolytes

Huiles et acryliques exposées à l’IFB de Bujumbura du 03 au 30 septembre 2011

Clovis est timide.

La salle d'exposition a l'IFB

La salle d'exposition a l'IFB

Alors les gens,
les femmes, les hommes, les enfants,
il les observe.
Puis il rêve, un pinceau à la main.
Il rêve de visages sereins.
de corvées douces.
Et d’un passé respecté.
Une manière de questionner chacun.
Sengele SAMPAYI DIYA et d’autres sont inivités
à partager les cimaises.

En 2008, Clovis MWILAMBWE NGOY a participé à l’atelier de Troubs, bédéiste voyageur. Puis il est parti à la rencontre des Masaïs du Kenya. Depuis 2010, il fait partie du collectif d’artistes MAONI.!!! A suivre une tournée au Burundi et dans la sous région(encours d’élaboration)
“ L o r s q u ’ o n y c r o I t t r è s f o r t , o n p e u t l e f a I r e ”
“Avec cette exposition, je veux rappeler aux burundais –mais pas qu’à euxque nous sommes tous un amalgame de souvenirs, de sensations, mais aussi d’événéments – inoubliables – vécus par nos aieux. Nous sommes fils d’ici et d’ailleurs, car nous appartenons non seulement à notre pays, à notre ville mais aussi à notre continent…
Nous sommes des fils d’Afrique… J’ai intitulé cette exposition « Bujumbura et ailleurs », pour débuter avec ce qui m’entoure, puis, non pas m’éloigner, mais m’élever, peu à peu, pour voir (d’) ailleurs.”
D’après une interview de Clovis réalisée par Estelle D, août 2011.

Des oeuvres du Collectif MAONI

Des oeuvres du Collectif MAONI

C’est à l’âge de raison que Clovis commence à dessiner – griffonner au début. Fan de Planète manga et de Dragon Ball Z, il copie pour s’exercer le créateur de ses dessins animés préférés, Akira Toriyam. Plus tard, alors qu’il passe devant la maison de Mopela, Clovis aperçoit le vieux peintre face à sa toile. Il l’observe, fasciné. Désormais, au retour de l’école, Clovis s’arrête, “juste pour voir comment Mopela fait pour peindre”. Il ne peut pas s’en empêcher. Il dessine de plus belle, partout, tout le temps. La maîtresse pose une question, il n’a pas entendu, il est en train de dessiner. Le dos du cahier déborde. Ses parents sont convoqués: punition de 10 coup de fouets à la main. Clovis jure qu’il ne dessinera plus.
Pourtant il ne pense qu’à ça. Alors pour apprendre à manier le pinceau, il approche le peintre Eddy en cachette, encouragé par son grand-père qui répète que “Lorsqu’on y croit très fort, on peut le faire”. Alors que depuis quelques années il se demande s’il arriverait à créer une BD, il rencontre de Troub’s qui le rassure : parler du monde “réel”, celui des
adultes qui travaillent, n’est pas essentiel pour tenir une belle histoire. Clovis
apprend le croquis sur le vif, les histoires simples.
En 2010, il intègre le Collectif Maoni où le sentiment d’être libre et “en
famille” l’aide transcrire à ce qu’il voit, entend, ressent. Il expose pour la
première fois.

Clovis a pour modèle Léonardo da Vinci et les vieux peintres du quartier. Il puise son inspiration dans l’observation de la nature, la musique et les chansons de Francis Cabrel voire même dans l’histoire “vraie” de son pays, du continent africain.

Bujumbura et ailleurs” (dé)peint par Clovis NGOY et ses acolytes
Huiles et acrilyques exposées à l’IFB de Bujumbura du 03 au 30 septembre 2011 puis au Centre Jeunes Kamenge




One thought on “Peinture: Clovis expose à l’IFB du 3 au 30 Septembre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *