Pamoja Festival, 2ème édition : L’évangile au centre de la musique

Pamoja Festival, 2ème édition : L’évangile au centre de la musique

Big Zoé et Prince, tenant le drapeau burundais lors de leur prestation ©Akeza.net

Ce week-end à Bujumbura était décidément celui des secondes éditions. Après le Kigingi Summer Comedy le samedi 29 Juillet, c’était au tour de la seconde édition du Pamoja Festival. Le rendez-vous des fans de musique gospel a réuni quelques milliers de jeunes sur le sable de Karera Beach.

Venues seules ou en famille, de nombreuses personnes avaient répondu présent à l’appel de Pro Concept pour ce qui se voulait le rendez-vous annuel du gospel urbain burundais. Le Pamoja Festival a encore ébloui cette année. Une scène grandiose – probablement la plus grande à ce jour –, des lumières de tout genre, une sonorisation digne des grands évènements. Tout était mis en place pour offrir au public un après-midi inoubliable.

Malgré un léger retard sur le planning, c’est aux alentours de 14h que le Maitre de cérémonie lance le début des festivités. Pendant plus de 6h, le public massé sur le sable de Karera Beach a vibré aux rythmes des danseurs, chanteurs et autres Dj’s qui ont défilé les uns après les autres dans une ambiance des plus électriques. Des artistes gospel du Burundi, du Kenya, de l’Ouganda et de la Zambie ont offert un merveilleux spectacle au public venu en masse.

Les talents des jeunes burundais étaient au rendez-vous. Des groupes tels que BKM, Girls of God ou Force 257 ont donné des prestations de qualité. Comme quoi la danse dans l’église a bien sa place. Du côté des Dj’s, étaient de la partie les Dj’s Patman, Mulla et Dj Peruz venu de l’Ouganda pour le grand plaisir des nombreux jeunes chrétiens burundais.

Pour ce qui est des musiciens, il y en avait pour tous les styles et tendances. De Jean-Claude Masezerano avec son style légèrement soft rock aux rappeurs Big Zoe et prince Mshindi, en passant par les reggeaman Joe Jamaicano et Yve Shaka. On retiendra la grosse performance des artistes burundaises. La gente féminine avait également ses représentantes avec la rappeuse Gladys et la chanteuse Samantha qui ont chacune à son tour donné le meilleur d’elles sur scène. Au grand plaisir de leurs nombreux fans. Notons la présence pour la première fois au Burundi de la chanteuse gospel zambienne Esther Chungu qui a reçu un bel accueil de la part du public. Esther Chungu lors de sa prestation ©Akeza.net

L’évènement s’est terminé par la remise des Pamoja Awards. Créé et sponsorisé par Econet leo, ce trophée prime les meilleurs artistes selon leurs catégories (meilleurs artistes féminin et masculin, meilleur groupe, meilleur groupe de danse et meilleur Dj) et cela par vote du public. Se sont vu primés cette année, Masezerano (meilleur artiste masculin), Samantha (meilleure artiste féminine), Best Friends of God (meilleur groupe de musique), BKM (meilleur groupe de danse) et Dj Ivan (meilleur Dj). Un encouragement pour des artistes qui, malgré des conditions parfois difficile, tentent de faire un travail de qualité.

Petit bémol néanmoins, l’évènement qui aurait dû prendre fin à 20h, s’est prolongé jusqu’à 22h se clôturant sur une fin moins glorieuse que les débuts , des soucis de sons  et un artiste sacrifié (Prince Tuombe) qui n’a pas connu la rencontre avec son public comme prévu. S’il fallait améliorer quelque chose dans la prochaine édition, ce serait peut-être la gestion du temps pour permettre aux grands artistes de faire leurs performances avant que le public ne soit réduit en nombre.

Encore une fois, le Pamoja Festival a tenu ses promesses et a su faire des heureux. La preuve que la foi, la jeunesse et la musique peuvent faire bon ménage. Vivement l’année prochaine.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments