Overflow : le concert s’est tellement bien finit …

Heavenly melodies en plein concert .(www.akeza.net)

Heavenly melodies en plein concert .(www.akeza.net)

Le groupe Heavenly Melodies a donné, ce dimanche, un excellent concert à CLM, ex Odéon Palace. Ce concert était peint aux couleurs de l’album Overflow dont la sortie est attendue dans deux semaines.

 

 

Overflow, disait le leader de HM, est un concept qui va durer trois ans. Le concert qu’ont vécu les fans du groupe est juste un début. Plusieurs personnalités de différentes églises protestantes de Bujumbura étaient présentes à ce concert. C’est notamment le prophète Joel Francis Tatu de Zion Temple, Dieudonné Nahimana de Oasis Christian Center, Appolinaire Habonimana de Life Center, et Elmer Komant de Christian Life Ministry-CLM Bujumbura.

 

 

L’extraordinaire padre , Steve Mike Niyonkuru (sacré nom pour un prêtre de la Sainte église catholique romaine) n’a pas perdu une seule seconde du concert dont il a fait l’éloge juste après sur sa page facebook.

 

 

Heavenly Melodies étant un groupe multiconfessionnel, les bergers de l’église ont prié pour l’unité de l’église et du pays , à l’image de ce groupe.

 

 

Le concert

 

 

Le concert était divisé en deux parties : une première partie marquée par une entrée impressionnante, dont un mix de tambours et d’instruments modernes. Unique !

Les tambourinaires se sont exhibés également. (www.akeza.net)

Les tambourinaires se sont exhibés également. (www.akeza.net)

Un effort de création d’un son différent se sent…de loin. Puis il y a ces jeunes filles qui esquissent des pas de danse traditionnel sur une musique moderne dont la rythmique prend sur nos richesses traditionnelles. Le rythme est donc d’ici. Le son, lui, est d’ailleurs.

 

 

Ajoutez à cela des dizaines de chanteurs sur scène. Des demoiselles résolument occidentales dans leurs longues robes plutôt recherchés. L’effort de création est perceptible, difficile à apprécier tellement il y a un amalgames de données, qui surchargent la scène, l’image, le son. On ferme les yeux. En bon visionnaires, on comprend que lorsqu’ils auront fini de visser l’affaire, ils pourront ‘’exporter’’, comme disait Geoffrey Baluku , qui expliquant le concept.

Fabrice et Maya  sur scène. (www.akeza.net)

Fabrice et Maya sur scène. (www.akeza.net)

Maya Nzeyimana signe une chanson remarquée. On admire la voix, la composition, la musique. Puis ça tourne.

 

 

Fabrice insiste sur l’importance du salut. Des gens se lèvent, avancent, les pasteurs prient pour eux, ils donnent la vie à jésus.

 

 

La dynamique se maintient, on prie pour l’unité. L’unité de l’église, du pays ( les élections approchent).

 

 

On parle des sponsors…KCB, Econet …une publicité sur l’écran place CBL.

 

 

Geoffrey explique le concept Overflow , de la migration du style entre mixage du tambour et de l’électronique. Puis on passe à la deuxième partie.

 

 

Il est presque 20h. Un super spectacle de tambour emerveille le public. Puis des chanteurs en uniformes, avec une touche africaine, un rien fashion envahissent la scène (oui, la mode connait ses beaux jours à Bujumbura). Les minutes sont contées, mais le rythme s’accélère.

 

Heavenly melodies sur scène. (www.akeza.net)

Heavenly melodies sur scène. (www.akeza.net)

Une chanson après l’autre, HM enchaine les meilleures chansons de son prochain album. Le public prend la température, le concert atteint son apogée avec la chanson Umwami wanje qui devrait atteindre le top des charts sans effort aucun.

 

 

Avant de clore le concert, Fabrice rappelle quelques chansons cultes du groupe…Ico nopfuza , …le public y prend gout.

 

 

Que dit-on déjà ? Il faut finir sur les bonnes notes…on reprend donc avec le hit no1 annoncé de l’album Overflow. C’est l’heure, il faut rentrer.

 

Heavenly melodies sur scène. (www.akeza.net)

Heavenly melodies sur scène. (www.akeza.net)

Le concert s’est tellement bien finit que nul ne veut rentrer. On se trouve des excuses pour rester. On congratule les chanteurs, les musiciens, les ingénieurs de son qui ont fait un travail extraordinaire.

 

 

HM aura donc frappé fort …en attendant l’album…

 

 

 

Armand NISABWE, Landry MUGISHA

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.