Ouverture de l’exposition « Objectifs amnésie » de Teddy MAZINA

Ouverture de l’exposition « Objectifs amnésie » de Teddy MAZINA

OBJECTIFS AMNESIE, exposition de photos de Teddy MAZINA, journaliste-photographe indépendant le jeudi 02 février 2012

 

TEDDY MAZINA (www.akeza.net)

TEDDY MAZINA (www.akeza.net)

Exposition qui a débuté par un discours de bienvenue du directeur de l’Institut français de Bujumbura monsieur Jean Michel FEFFER qui a aussi profité de l’occasion pour nous présenter le photographe Teddy Mazina et relater en peu de mots son parcours. ;Teddy MAZINA qui est né au Burundi , membre de la ligue ITEKA dès 1992, membre fondateur de l’OJF( Organisation Jeunesse futur) entre 1993 et 1995. Il est pour des raisons d’activisme pour la paix et la non violence réfugié politique pendant 12 ans en Belgique. De retour au pays depuis 2007, il crée MDM Communication qui produit des reportages photographiques et documentaires sur les travaux de développement et des sujets de droits humains. Pendant les élections de 2010 au Burundi, il crée avec une collègue PIGA PICHA 2010 « Mouvement pour l’image indépendante au Burundi » qui met en place une banque d’images électorales sur les élections de 2010. Actif  sur les réseaux sociaux  avec la FACE B, groupe facebook, il dit être un « activiste » pour la mémoire et continue sa contribution à la construction d’une société plus juste et plus libre avec le studio Clan-Destin.

Après le discours du directeur de l’Institut français, Teddy MAZINA a pris la parole pour nous dire en peu de mots les motivations de son exposition. Entre images festives et images tristes, il a voulu faire ressortir les joies et les peines, espoirs et désespoirs que vivent les habitants du Burundi : « ce n’est pas toujours facile de prendre des photos. Parfois on se trouve dans des situations dangereuses et c’est un risque de prendre des photos », dit-il.

« OBJECTIFS AMNESIE » propose de figer les événements le temps d’une image et se définit comme un combat, une résistance contre l’oubli et l’amnésie collective de la communauté. A travers ses photos, il nous livre un témoignage non-partisan, « un activisme pour la mémoire et les droits humains », une petite contribution photographique à l’édification de l’histoire contemporaine de la société burundaise. Cette première propose une série de clichés pris pendant quatre années et montre une approche au milieu de l’action et de la foule, une actualité sociale et politique comme on l’a rarement vu, passant de l’insolite à l’incroyable et de la fête au drame.

Notons que l’ouverture de l’exposition a vu la présence de nombreuses personnalités comme le chef de l’Etat major Godefroid NIYOMBARE, le représentant du FORSC Pacifique NININAHAZWE, les directeurs des médias Patrick NDUWIMANA et Eric MANIRAKIZA, respectivement directeur de la RSF Bonesha FM et de la RPA, madame Béatrice NYAMOYA ainsi que de nombreux diplomates et particuliers.

A signaler également que l’exposition se poursuivra jusqu’au 23 février.

« Peut- être ferions- nous moins d’accidents si nous regardions par le rétroviseur de l’histoire ?… »

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.