Olivier Jayne arrive à la tête de l’institut Français du Burundi

Olivier Jayne arrive à la tête de l’institut Français du Burundi

Olivier Jayne, nouveau directeur délégué de l’IFB ©Akeza.net

Ce 6/09/2018 l’Institut Français du Burundi (IFB) a convié  dans ses enceintes certains  medias locaux. L’objectif de cette initiative était de présenter son programme de septembre-octobre 2018 mais également de présenter son nouveau directeur délégué Monsieur Olivier Jayne.

Le mot d’accueil a été prononcé par Thierry Dieuleveux, directeur de l’Institut Français  au niveau institutionnel et conseiller de Coopération et d’Action Culturelle. Ensuite il a tenu à présenter lui-même le nouveau directeur en remerciant  celle à qui il venait de succéder, Madame Stéphanie Soléansky. «  Stéphanie est arrivée dans les fonctions  de directeur dans  des moments très difficiles pour tous dans le pays » a-t-il rappelé.  «  La première chose à faire était de redynamiser l’institut  et avec l’effort  de toute l’équipe  et du public le challenge a été relevé  » a-t-il ajouté. Pour Thierry, l’institut Français est un lieu du savoir, un espace qui permet de recevoir, de dialoguer et d’instruire. « L’IFB est ouvert à tous et accueille tout type de manifestation. Il est régi par un statut diplomatique, et cela  lui donne une certaine protection  permettant une parfaite liberté d’expression » a-t-il expliqué. L’institut se bat donc pour garder cette qualité et pour s’assurer qu’elle dure.

D’après  Thierry, les relations entre la France et le Burundi sont moins bonnes mais elles existent. Il a donné quelques exemples de  la collaboration qui existe encore les deux pays. Il s’agit notamment du besoin qui lui a été adressé par le  ministère des affaires étrangères burundais qui est de perfectionner ses hauts cadres  dans ce qu’on appelle «  le Français de la diplomatie ». L’autre exemple des relations franco-burundaise  qui existent encore est le fait que l’institut facilite la tache aux burundais qui veulent étudier en France à travers le pole Campus France.

Quoi de neuf avec Olivier Jayne à la direction de l’institut français du Burundi ?

Olivier Jayne, Professeur de langue étrangère  de formation, est aussi reconnu pour ses expériences dans le secteur touristique en tant que Chef d’entreprise. Il a débuté sa carrière en France qui s’est poursuivie  au Maroc, en Angola, dans les Territoires Palestiniens et désormais au Burundi .Les missions  d’Olivier : « maintenir le dynamisme laissé par Madame Stéphanie Soléansky, soutenir et former la scène artistique burundaise, privilégier l’ouverture aux autres ». «  La culture n’a pas de frontières » a-t- il affirmé.  Les activités génératrices de revenu sont aussi à soutenir car d’elles découle la survie de l’institut.

A propos du nouveau programme, le mois de septembre sera ouvert par de nouveaux  événements artistiques dont  Artatouille le 14 octobre 2018 qui est un mélange de plusieurs sortes d’arts comme le Théâtre, la danse, le Slam, la peinture,etc. Le 21/ 09/2018  sera jouée la pièce de Théâtre «  Le Phare » de Sonia Ristic  adaptée et jouée par 6 comédiens burundais issus de la formation suivie avec les comédiens burkinabés Odile Sankara et Aristide Tarnagda. D’autres activités telles que les cours de Français, Kirundi, Swahili et informatiques seront également à la disposition du public. Les journalistes ont fait quelques suggestions comme introduire le Kirundi dans les manifestations culturelles  ainsi qu’une formation allant dans le domaine du journalisme. Et en passant le Film «  La couleur des Sentiments » sera projeté ce mercredi 10/09/ 2018   dans la salle de spectacle de l’institut Français. « Un film magistral » a indiqué Dieuleveux qui invite tout le monde à ne pas le rater.

 

Huguette IZOBIMPA

Comments

comments