Oh mon Dieu ! Instagram veut supprimer les « Likes » !

Oh mon Dieu ! Instagram veut supprimer les « Likes » !

La nouvelle a fait l’effet d’une petite bombe sur la toile. En effet, le réseau social de partage de photos le plus suivi au monde a annoncé son intention de cacher le nombre de mention « j’aime » des photos pour certains comptes. De quoi faire trembler de nombreux abonnés pour qui cet argument est devenu un critère de choix pour suivre ou non un compte. Mais en vrai, qu’est-ce que cela implique réellement dans notre quotidien et surtout cela va-t-il changé notre manière d’utiliser l’application ? Très bonne question.

Oui, vous l’avez bien compris, il ne sera peut-être plus possible de voir combien de mention « j’aime » a eu une photo poster sur un compte Instagram. L’annonce a été faite lors de F8 Developper Conference 2019 en début mai. Une conférence que tient Facebook (propriétaire d’Instagram) chaque année. Une mise à jour qui est actuellement en test au Canada.

Pour faire court, seul le détenteur du compte pourra voir le nombre de mention qu’il y a sur sa photo, les autres ne pouvant voir qu’un nom ou 2. La raison principale de ce changement majeur est le fait que les développeurs souhaitent favoriser une expérience humaine plus authentique moins basée sur le nombre de mention « j’aime » que peut avoir une photo. D’autant plus que cela devient  de plus en plus un critère d’interaction pour certains utilisateurs.

Lire aussi : Réseaux Sociaux : Une liberté à double tranchant

On serait tenté de se dire que pour un individu lambda, cette mise à jour n’a pas de réelle incidence puisqu’il peut toujours voir le nombre de mention « j’aime ». Cela est peut-être vrai pour une catégorie d’utilisateurs, mais pas très sûr pour ceux qui utilisent Instagram comme outil de travail.

En effet, les entreprises, influenceurs et autres médias sont évalués selon leur taux d’engagement. Un taux qui se calcule grâce au nombre d’abonnés, de commentaires et bien évidement de mention « j’aime ». Difficile de convaincre un client que l’on génère vraiment du trafic sans les mentions « j’aime ». La donnée est donc fondamentale et sa suppression au public pourrait très vite devenir un handicap.

D’un autre côté, c’est une bonne porte de sortie pour les nombreux « fake account » (faux compte) ou encore ceux qui ont pris l’habitude d’acheter des abonnées ou encore des mentions « j’aime ». Au fil du temps, il était devenu un plus facile de discerner le vrai et en se basant sur les mentions « j’aime ».

Lire aussi : Réseaux Sociaux : Une liberté à double tranchant

En gros, l’on pouvait savoir si un compte était authentique en faisant le ratio nombre d’abonnés et nombre de mentions « j’aime ». Avec sa suppression, il sera de plus en plus facile de se laisser berner par la popularité d’un artiste, d’un influenceur ou d’une entreprise sur Instagram puisque ce sera désormais le nombre d’abonnés uniquement qui devra nous guider. Il faudra donc compter sur leur bonne foi. Ce qui en terme de chiffres est loin d’être un argument fiable.

« Je l’aime pour ce qu’elle est »                   

On a beau s’en plaindre, cette mise à jour pourrait avoir un impact positif sur les interactions entre personnes sur Instagram. L’expérience humaine plus authentique que recherche ses développeurs pourrait bien voir le jour puisque l’on va devoir aimer les photos pour ce qu’elles sont et non sur le nombre de personnes qui l’ont aimée avant nous.

Mais l’extrême opposé pourrait être aussi possible en poussant les gens à ne plus s’intéresser à Instagram. Difficile de s’avancer puisqu’il est difficile de prévoir la réaction du public. Quoi qu’il en soit cette mise à jour changera certainement (d’une manière ou d’une autre) nos rapports avec cette application et notre façon de l’utiliser.

En attendant profitons de la vue de ces mentions « j’aime », puisqu’elle pourrait ne plus être visible.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments