Nous avons rencontré « Madame Juliette », cette enseignante qui a repoussé sa retraite pour ses élèves

Nous avons rencontré « Madame Juliette », cette enseignante qui a repoussé sa retraite pour ses élèves

« Madame Juliette » RWAMIYE ©Akeza.net

Juliette RWAMIYE était enseignante dans la classe de sixième année à l’école fondamentale quartier II Ngagara. Juliette avait  accepté sous la demande de ses élèves de faire reculer sa retraite pour les encadrer jusqu’à la fin de l’année scolaire 2017-2018. Après 37 ans de service, une cérémonie  s’organise pour  lui dire au revoir.  En parallèle, une  belle surprise  attendait Juliette.

 

Apres 30 ans, ils retrouvent leur enseignante

Pasteur Jean Pierre Ndaho est l’un des anciens élèves  de madame Juliette .Il est également à la tête de l’association  créée par lui et ses anciens camarades de classe. « J’ai étudié ici quand l’école était encore appelée « poroto ». Grâce aux réseaux sociaux, moi et mes camarades  sommes restés en contact. Avant, nos discussions tournaient autour de nos anciennes blagues à l’école primaire .Jusqu’à ce qu’un jour on ait l’idée de revenir sur nos traces » raconte Jean Pierre. « C’était une grande joie de retrouver notre ancienne enseignante »,  ajoute Jean  Pierre. « Juliette est une femme de grand cœur.  Elle nous frappait beaucoup mais sans ses bâtons certains d’entre nous ne seraient pas là où ils en sont maintenant », affirme Jean Pierre. Ces anciens élèves ont donc apporté des uniformes à 51 élèves indigents du poroto dans le cadre d’aider leurs frères et sœurs encore sur le banc de l’école et promouvoir l’éducation à l’école qui les a formés.

 

Pourquoi un tel acte de la part de Juliette ?

«  Les cours de mathématique  et d’étude du milieu auraient été très difficiles à comprendre pour mes élèves s’ils les avaient continué avec une autre enseignante. C’est difficile de pouvoir s’habituer à un nouvel enseignant qui ne vous a pas suivi dès le début. C’est pourquoi je ne pouvais pas les laisser en chemin  quand ils me demandaient de rester», explique Madame Juliette. «  C’est un grand jour aujourd’hui. Un jour d’immense joie. Vous voyez que je viens de revoir  aussi mes anciens élèves. C’est tellement agréable de voir qu’ils se souviennent de là où ils sont venus » ajoute-t-elle.

 

« Juliette est une enseignante hors du commun », raconte sa collègue Antoinette K. « Elle ne regardait jamais l’heure de rentrer mais plutôt l’impact de ce qu’elle a enseigné. Elle aimait aussi labourer des champs avec des élèves. Dans le temps, l’école a eu certains dons (des houes) de la part de la  FAO grâce à son bon entretien des champs de l’école  par rapport aux autres écoles» ajoute Antoinette.

«  C’était une belle surprise et un honneur pour toute la famille », a dit Nicole K. une des filles de Juliette présente à la cérémonie.

 « Merci beaucoup et que Dieu te bénisse » sont les paroles de Ntungane Alvine l’un des élèves qui avaient demandé à Juliette de rester.

 

Huguette IZOBIMPA

Comments

comments