Nick Pol Casimir : « La culture entrepreneuriale est un antidote à la pauvreté »

Nick Pol Casimir : « La culture entrepreneuriale est un antidote à la pauvreté »

 Le consultant Nick Pol Casimir ©Akeza.net

 Le consultant Nick Pol Casimir a relevé les défis auxquels fait face la jeunesse lors de l’élaboration et de la mise en place de leurs projets d’entreprise. C’était à l’occasion de la clôture du projet « Burundi, Urwaruka Turashoboye » de New Generation. En marge de cette activité, il nous a accordé une interview dans laquelle il revient sur l’importance de l’entrepreneuriat aujourd’hui.

 

Akeza.net : quels sont les défis aux quels les jeunes  font face pour arriver à leur développement ?

 

Nick Pol: Les défis sont nombreux, surtout dans notre pays  étiqueté par la FMI comme le pays le plus pauvre au monde. La Banque mondiale  avait prévu la même chose en 2014 quand elle a franchement exprimé son avis  sur le développement  par rapport aux autres pays en 2025.

Dernièrement il y a eu un  programme du PNUD où l’indicateur du développement  Humain  qui a été préfacé par le ministre des finances M. TABU Abdallah montrait clairement que si le problème endémique de chômage des jeunes  n’était pas pris en compte  par le gouvernement, il allait y avoir des violences à long terme. C’est ce que nous observons maintenant.

 

Je dois signaler qu’on n’a pas mis de poids et d’importance sur l’industrialisation de ce pays alors que nous  ne sommes pas un pays à vocation  agricole comme le Cameroun ou la côte d’Ivoire. Ce n’est  même pas un pays avec des minerais comme le Congo, la Namibie et le Botswana. Ce n’est  pas non plus un pays à pétrole comme l’Angola, le Nigeria et le Gabon.

 

Donc nous  devons tabler sur l’industrialisation étant donné que l’agriculture coûte chère. Plutôt, je proposerais d’associer et la production minière  que nous avons , avec la transformation de l’industrie  agro-alimentaire (agriculture) et aussi tabler sur l’éducation au niveau des ressources humaines.

 

Akeza.net : Que serait selon vous  les solutions pour apporter des réponses  à ces défis ?

 

Nick Pol: Malheureusement ces jeunes d’aujourd’hui  hélas n’ont pas de choix, il faut recourir à l’entrepreneuriat. La culture entrepreneuriale est un antidote à la pauvreté. Pour s’en sortir actuellement, il n’y a que l’entrepreneuriat. Nous devons tous encourager une jeunesse entrepreneuriale dans tout le pays.

 

Akeza.net : Le problème principal c’est  justement de trouver un capital …

 

Nick Pol : Pas seulement  ça .Il y a des études qui sont faites. Même si le capital est là, il y a d’autres difficultés qui se pointent.  Il ne faudra pas seulement se focaliser sur le capital dans un pays qui table sur l’évolution de sa  jeunesse. Plutôt, le problème est parfois d’ordre culturel ou la perception des autorités. Quoi que des mesures aient été prises, parfois on ne voit pas des résultats même si ces fonds sont là.

 

Akeza.net : Nous vous remercions !

 

Nick Pol: Merci !

 

Propos recueillis par Alexandre NDAYISHIMIYE

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.