Musique:Interview choc avec le producteur Big Bass

Musique:Interview choc avec le producteur Big Bass

Akeza.net vient de rencontrer le producteur Big Bass actuellement établi au Menya Media Studio. Avec son habituel franc- parlé, Big Bass parle de lui, de son œuvre en tant que producteur et d’autres confrères.

Landry MUGISHA: Salut  Big

BIG BASS: Salut Landry

Landry M. : Dis-nous Big, quelle est la chose qui te désolerait le plus si tu la perdais dans la vie ?

Big Bass au studio en Ouganda (www.akeza.net)

Big Bass au studio en Ouganda (www.akeza.net)

 

Big Bass : La musique ! Elle est tout ce que j’ai, elle fait partie de moi, c’est la somme de toutes mes facettes en tant qu’homme, elle est tout ce que je suis, tout ce que je vaux, c’est ma mesure exacte, c’est ma vie !

Landry M : Cela fait quelques années que tu t’es fait producteur. Avant t’été un bassiste de renom. Qu’as-tu donné à la musique ? Que t’a-t-elle donnée en retour ?

Big Bass : Ecoute, j’ai produis plusieurs chansons, de bonnes, de pas très bonnes et peut être mêmes de mauvaises, qui sais ? Tu vois, j’ai appris sur terrain, surement qu’au début je n’étais pas très performant, aujourd’hui aussi j’apprends encore, mais bon, honnêtement  je crois qu’il ya une très grande différence entre mes premières productions et celles d’aujourd’hui. J’ai produits plusieurs chansons, certaines sont connues d’autres pas. En conséquences j’ai produis un certain nombre d’artistes et des chansons qui ont poussé, élevé ou relevé leur carrière selon les circonstances. En revanche la musique m’a beaucoup donné. Depuis que j’ai terminé mes études secondaires, je vis de la musique, je ne fais que cela. Soit je suis au studio à produire de nouvelles chansons, soit je joue pour des concerts ou des karaokés.

Landry M : si tu devais nous donner cinq producteurs burundais résident au Burundi et actuellement en service  dans l’ordre de grandeur décroissant, quelle serais ta liste ?

Big Bass : Je commencerais par Roméo d’Ingoma Arts. Il est vrai que Roméo n’est pas de ces producteurs qui ont plusieurs chansons qui cartonnent à la radio mais c’est un gars qui connait beaucoup de chose dans le métier. Sa production respecte un certain nombre de règles techniques que la plupart de nos producteurs ne connaissent même pas. Ecoute bien ses productions, tu vas te rendre compte que ce sont des chansons qui semblent légères, qui ne saturent pas mais qui ont du poids. Sa production respecte une approche mathématique. Il fait beaucoup de recherche, ce qui lui confère carrément une autre dimension dans le métier.

Big Bass avec quelques instruments traditionnels (www.akeza.net)

Big Bass avec quelques instruments traditionnels (www.akeza.net)

Le 2nd est un homme qui n’est pas non plus très célèbre dans les medias mais qui connait. Là je parle de Botchum.

Le 3è c’est Big Bass, moi-même. Je fais partie de ceux qui essaient de faire une musique qui respecte les normes de la musique. Les décibels, la compression, les effets et ce genre de choses. J’apprends encore, c’est vrai, mais je suis sur la bonne ligne, c’est ce qui compte le plus.

Quatrièmement, la place revient à Krazzi Bright. Bright est un producteur d’une créativité qu’aucun autre n’a ici. Lorsque tu écoutes ses instrumentaux tu sens qu’il est à temps avec la musique américaine. C’est un gars qui peut te récréer tous ce que font les américains à sa manière, sans avoir leurs studios sophistiqué et leur matériel. En écoutant sa musique, tu sens également que c’est quelqu’un qui connait la musique en dehors du studio et des radios. Bright a un autre mérite : personne ne l’égale lorsqu’il faut fouiller dans les intestins de nos programmes de productions.

Cinquièmement je pense à Marc KIBAMBA. Il a une très bonne production. Justement comme les gars qui connaissent, il ne joue pas trop de choses. Il joue juste ce qu’il faut et naturellement cela suffit. En musique, celui qui connait n’en fait pas trop .Par exemple je suis bassiste, Buddy aussi. Tous les deux on joue bien. Ce qui va te montrer qu’il est meilleur bassiste que moi, c’est  qu’il ne jouera pas trop de choses mais que, aussi bizarre que cela puisse paraitre, ça va suffire .Par contre, pour créer le même effet que lui, je dois jouer trop de choses, en d’autres termes ,je vais saturer .

Landry M : Tu parle des producteurs qui connaissent le métier et tu ne cites pas Dudu qui a pourtant fait des études…

Big Bass : Eeeeh , Dudu c’est carrément le meilleur de tous. Si je ne le cite parce que j’estime qu’il n’a pas encore commencé à travailler réellement en tant que producteur .Si non, il suffit d’écouter l’album qu’il a produit pour David pour ne plus avoir de doute quant à sa supériorité.

Le producteur Big Bass se cache derrière le succès des  chansons comme MUYOMBA de VIVI, Dunia ya Leo de Lina, First Love de Sugu J , Wanoko de R Flo et Chanella , Novuga iki de Olga et Chanella, Nikwo zubakwa de Riziki, etc.

Landry MUGISHA

 

Comments

comments




20 thoughts on “Musique:Interview choc avec le producteur Big Bass

  1. majacks

    en tt cas il s’est pas trompé ds sa liste des producteurs. ce mec assure je vs jure. c’est pour qoi il ne produit pas n’importe qui mais des vedettes connaisseurs en musiques comme VIVI.

  2. diamant noir

    ben c vrai sa c une vrai réalité tu es fort man vraiment très fort avec le groupe de 5 ntiwihenze iyo niyo équipe national intamba production kiretse ko jewe nari kongeraho umwe adomix

  3. kingyanncool

    en fait le producteur jeremie yarasize ikintu kinini gose kuko budya uyu ni umukunzi kandi umwana wa jeremie kuko iri jambo avuze ngo<>hamwe na<>ivyo ni ibintu jeremie yama yadusubiriyemwo, nuko rero je ndaamwipfuriza urugamba rwiza kandi ndamwipfuriza ko yoja ku kibanza ca mbere.IMANA IMUJE IMBERE.

    @KINGYANNCOOL@

  4. Franck_Espoir

    Salut Man, ca bouge? J’ai une chose à dire sur ce producteur: le fait qu’il ne produit pas de tube pour de petit chanteurs, on peux se faire l’idée qu’il a peur de ce que ca donnerait. Un grand chanteur, qui a quelques notions en musique , c’est facile le produire, il inspire le producteur, il participe même au choix des instruments à jouer, et même tu sais que pour trouver le beat c’est pas facile si le chanteur ne propose pas directement son choix! un bon producteur on le reconnaitra que lorsqu’il produit quelqu’un qui ne sait ni trouver la gamme, ni le temps… voilà ^^

  5. kagabo

    Bien dit Franck_Espoir,

    Sinzi notion woba ufise muri music production,ariko uvuze ukuri kandi undutiye benshi harimwo naba journalistes benshi bagiye mugisata c’umuzika batawumva,kandi ni benshi mu Burundi.

    La musique n’est pas un aventure.

  6. Racine

    Franck, je me demande quel type de chanteur ne connait ni gamme ni temps, je pense que celui-là chante surement en FYE mineur! On va pas au studio pr apprendre à chanter, ailleurs on est facturé de l’heure, si le producteur commence alors à définir et orienter ton chant plutôt que ton feeling je t jure vous êtes perdu en terme d’inspiration et de tps psk là, l’œuvre devient sien! Je connait mon homme (Big Bass) et je l’admire!

  7. blaise

    olors le classemen de Big bass diffère bcp de celui de akeza laquelle on peut croire?????

  8. Pacy PYSCO

    Hahahah! Quel con de producteur avez-vous donner ce temps inutile d’interview? Merde, il se souvient même plus qu’il a travaillé avec le producteur le plus au top et que ce Amir Pro qui lui a presque tout appris et qu’il a était reconnu quand il travaillé avec ce dernier. Peut-on dire que c’est l’oublie mais non, je vais dire que c’est des bobard et c’est con comme interview. Regardez-vous même sur Best Producer. Big Bass, vas chier. Je t’emmerde putain.

  9. Jean-Claude Kamwenubusa

    J’aime beaucoup vos commentaires qui contribuent au développement socioculturel du Burundi par la musique!

    J’aimerais devenir un des meilleur bienfaiteurs qui plaident pour le développement du secteurs des arts et de la musique Burundaise.

    Ensemble, on y arrivera.

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.