Musique : Zoom sur les labels les plus importants de l’industrie

Musique : Zoom sur les labels les plus importants de l’industrie

Difficile de parler de l’industrie musicale au Burundi sans parler des structures qui d’une manière ou d’une autre soutiennent celle-ci. Et lorsque l’on parle de label au Burundi, on pense automatiquement aux 5 principales écuries qui mènent le jeu dans l’univers musical burundais. Des labels qui pour la plus part sont dirigés par des artistes et ce parmi les plus grands du Burundi.

 

Bantu Bwoy Entertainment

Lancé officiellement en 2018, le label cher à Big Fizzo s’est très positionné comme l’un des labels les plus influents dans le « Game » au Burundi. Possédant une structure plutôt bien organisée, Bantu Bwoy n’a pas grand-chose à envier à d’autres. Avec un studio d’enregistrement et une équipe de production vidéo, le label a en son sein 2 artistes signés, à savoir Double Jay et le jeune rappeur Kirikou. Le label a également ouvert son studio à d’autres artistes qui peuvent user de l’infrastructure et des talents de son producteur maison.

Nombreux ont déjà signé des chansons sous le label. Des artistes tels que Franck G-20 ou encore Chris Biz.

Avec des projets et à la hauteur de ses ambitions, le label de Big Fizzo compte bien jouer dans la cours des grands.

 

Empire Avenue

Né également en 2018, Empire Avenue est le label du chanteur Sat-B. Créé après sa séparation avec le label LEC Entertainment, ce label a déjà signé la chanteuse Clémentine Kavi qui a sorti le morceau « Uranrya Nene » en fin 2018 et le chanteur Ben Tain dont le premier sous les couleurs Empire Avenue devrait voir le jour bientôt. Depuis sa création, le label a déjà signé 3 morceaux dont le nouveau morceau du groupe Best Life en collaboration avec le groupe Like No Flow qui sort le 14 février.

Avec ce label, Sat-B compte bien marquer l’industrie de de son empreinte.

 

Master Muzik Production

Dirigé par l’un des artistes les plus en vus de la musique burundaise, Master Muzik est l’un des labels les plus connus du Burundi. En plus de produire le chanteur Masterland (ce qui va de soi), le label a plusieurs artistes à savoir le rappeur Fat Drama, le duo féminin Bad Whiters ou encore le chanteur Momo Mélody.

Avec son studio de musique dans le nord de Bujumbura, Master Muzik est également ouvert à tout artiste désireux d’enregistrer et ils sont nombreux à y être passé.

 

Trust No Body Production

Ce label fait parler de lui de plus en plus depuis quelques temps maintenant. Le label sur lequel sont signés Magic Soldier Kingorongoro et le chanteur Nelson B affiche de grandes ambitions dans cette industrie. Conduit par celui que l’on appelle Wanda Boy, le label a déjà quelques productions à son actif. On citera entre autre la production des morceaux Feel Love et No Love de Sat-B ou encore les morceaux « Ex girl friend » et « Kiraka » de Magic Soldier Kingorongoro.

Pour ce label, un seul objectif : « promouvoir la musique burundaise à travers le monde ». Noble intension.

 

MA Production

Plutôt un studio qu’un véritable label MA Production mérite néanmoins de figurer sur cette liste au vu du travail accompli depuis la réouverture du Studio par Amir Mugisha dit Amir Pro l’an dernier. Contrairement aux autres, MA Production n’a qu’un seul artiste signé et met tout l’effort pour en faire une star. Et le travail semble payer parce que MB Data fait partie aujourd’hui des artistes les plus prometteurs de l’industrie qui ne cesse d’enchainer les hits.

Une bonne opération pour MA Production qui ne compte pas s’arrêter là.

 

Bien évidemment, l’industrie ne compte pas que ses 5 labels, mais comme dans toute industrie, le Burundi possède ses têtes d’affiche et ceux-ci l’incarnent le mieux. Et bien qu’ils ne soient pas encore à l’image des grosses écuries au-delà de nos frontières, l’avenir de la musique ne semble pas aussi noir que l’on peut le penser.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments