Musique : Sauti Sol enflamme Bujumbura

Musique : Sauti Sol enflamme Bujumbura

Ils l’avaient promis, ils l’ont fait ! Le groupe kenyan Sauti Sol a tenu sa promesse en offrant au public de Bujumbura le plus grand show musical que la ville ait connu. Un show de toute beauté, riche en couleurs et en émotion.

Ils étaient venus par centaines sur le terrain « Tempête » pour voir sur scène le groupe l’un des groupes les plus célèbre d’Afrique. Et si les attentes étaient grandes pour ce concert qui s’annonçait grandiose, le résultat a été à la hauteur du talent et de la réputation du groupe. Entre les danses, les cris et l’euphorie, difficile de dire qui de Sauti Sol ou du public était le plus heureux de vivre ce moment sous le ciel étoilé de Bujumbura.

 

Un accueil chaleureux

C’est peu après 22h que le groupe monte sur scène, juste après Big Fizzo, qui avait pris soin de bien chauffer la foule avant l’arrivée des artistes. Dès les premières notes de la guitare de Polycarp Otieno, l’ambiance devient plus électrique, le groupe tant attendu monte sur scène et tout de suite c’est la folie. C’est au rythme de « Live and Die in Africa », l’un des grands succès du groupe, que commence le show. Une chanson que le public burundais connait par cœur et qu’il n’a pas hésité à reprendre avec le groupe.

Si les artistes s’attendaient à un beau public, ils étaient loin de s’imaginer que les burundais connaissaient aussi bien leurs chansons. Une surprise pour le groupe qui n’en revient pas ; « on savait que vous nous connaissiez mais on ne savait pas que vous connaissiez aussi bien nos chansons » lance Bien-aimé au public. Une preuve que le groupe est aimé des burundais. Un amour que Sauti Sol rend bien en lançant, sous fond de musique, un « Turabakunda cane » au beau public.

Une performance éblouissante

Les artistes ont enchainés leur plus grand succès. Des plus anciens aux plus récents. «Sura Yako», «Isabella», «Nerea», «Friendzone», «Unconditionaly» et bien d’autres. Notons la qualité de la musique et   la prestation de ces artistes.

Fidèle à lui-même, le groupe Sauti Sol n’a pas failli à sa réputation de maître de la scène. Un charisme et une prestance hors du commun. De quoi donner des bouffées de chaleur aux femmes qui criaient au moindre mouvement de rein de Bien-aimé ou aux mouvements  de danse peu orthodoxe de Chimano.

 

La température monte de quelques degrés lorsque les artistes invitent 2 demoiselles sur scène pour rejouer le clip « Nishike ». Pendant 4 minutes, elles ont eu droit à une séance de danse sensuelle de la part des chanteurs kenyans devant les cris euphoriques du public. Moment unique et insolite qui a surement fait des jalouses et que les 2 demoiselles ne sont pas prêtes d’oublier.

Cependant le show a failli finir en catastrophe lorsque le son se coupe subitement, couper dans son élan, le groupe descend de la scène, le temps que le problème soit résolu. Une situation qui sera vite réglé.

Aussitôt le son réparé, le passage à vide sera vite oublié pour laisser place à la musique et la danse pendant plus d’une heure.

 

Mention spéciale à la beauté burundaise

Décidément, la femme burundaise était  à l’honneur lors de ce concert. Tout le long du concert les artistes n’ont cessé de louer la beauté de la femme burundaise. Et pour preuve, plus d’une fois ils ont invité des burundaises sur la scène. Pour la chanson « Isabella », une jeune demoiselle prénommée Isabelle les a rejoint sur scène et est devenue, le temps d’une chanson, la reine de la soirée. Pareil pour la chanson « Nishike » avec la petite séance de danse sensuelle. Et pour clôturer en beauté le concert, plusieurs filles ont été invitées sur scène pour un moment – disons-le clairement – chaud.

Le concert de Sauti Sol restera le plus grand et le plus bel  évènement de l’année 2017. Un concert mémorable qui restera gravé dans les mémoires, aussi bien des artistes que du public.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments