Musique : le groupe a régalé le public le week-end dernier à l’IFB

Musique : le groupe a régalé le public le week-end dernier à l’IFB

En concert à Bujumbura dans le cadre de sa tournée africaine, le groupe « Rocky » avait donné rendez-vous au public burundais ce samedi 24 novembre 2018 dans la salle de spectacle de l’Institut Français du Burundi. Un show découverte pour un public burundais pas très habitué à l’électro-pop. Et si l’on pouvait penser que le style de musique de Rocky aurait du mal à emballer le public, la prestation du groupe a fait des heureux et a offert un moment de détente et de plaisir comme on les aime.

Il est 18h lorsque la salle de spectacle de l’IFB ouvre ses portes. Dans le public, des expatriés et des burundais venus assistés à un concert unique en son genre au Burundi. Il faut dire que l’on n’a pas l’habitude de voir des artistes faisant de l’électro-pop donner des concerts dans la capitale burundaise. Mais qu’à cela ne tienne, le public était au rendez-vous. S’installant dans la salle, il ne restait plus qu’à attendre de découvrir ce que Rocky avait à proposer.

En formule réduite ce soir-là (l’un des 3 artistes étant absent), le groupe se présente sur scène et dès les premières minutes du concert, il impose son rythme. Il faut dire que la présence scénique d’Inès Kokou – la chanteuse du groupe – ne passe pas inaperçue (en même temps c’est elle qui est au-devant de la scène). Bref la chanteuse assure et emporte très vite le public dans son monde. Dès la première chanson, le groupe est applaudi. Et c’était parti pour une heure de spectacle non-stop.

 

Inès Kokou en plein show ©Akeza.net

Le groupe a enchainé ses meilleurs morceaux passant d’un style à un autre. Pop, électro, house, musique aux sonorités africaines et j’en passe. Un répertoire riche de musique entrainante que la voix d’Inès Kokou sublime à chaque morceau. La chanteuse heureuse d’être sur scène a su donner le ton en faisant chanter la foule quelques fois ou en les invitant à danser avec elle sur la piste. Elle a pu compter sur un public réceptif qui s’est laissé prendre dans le jeu en rendant belle, unique et particulière cette rencontre entre 2 inconnues (Rocky et public). Au point qu’à la fin du spectacle, le public conquit en voulait encore plus.

Nous noterons la belle performance d’Olivier Bruggeman qui en vrai chef d’orchestre s’est occupé de toute la partie musicale du concert. Cela pourrait sembler facile lorsque l’on regarde de loin mais c’est vrai prouesse technique qui mérite le respect.

Olivier Bruggeman à l’oeuvre ©Akeza.net

Ce concert que l’on pourrait qualifier d’expérimentale aura été une belle expérience autant pour les artistes et le public qui repartent chacun avec beau souvenir à se remémorer et à raconter. Rocky a régalé et cela témoigne de la beauté de la musique qui est avant tout un langage du cœur, une rencontre d’émotion qui donne lieu à de beau moment.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments