Musique : Le concert de Koffi Olomide à Bujumbura crée la polémique

Musique : Le concert de Koffi Olomide à Bujumbura crée la polémique

Le concert de Koffi Olomide à Bujumbura crée la polémique ©Akeza.net

La star de la musique congolaise (RDC) Koffi Olomide doit se produire à Bujumbura le 30 Juin et le 1er juillet 2017. Deux concerts qui entrent dans le cadre de la célébration des 10 ans d’intégration du Burundi dans la communauté est-africaine. Cependant l’arrivée de cet artiste à coup de dizaines de milliers de dollars n’est pas bien vue et crée une énorme polémique parmi les musiciens burundais.

Cela fait déjà quelques semaines que l’arrivée du chanteur de la rumba congolaise Koffi Olomide a été annoncée à Bujumbura. L’artiste sera dans la capitale burundaise pour 2 concerts dans le cadre des 10 ans du Burundi dans l’EAC. Si de nombreuses personnes attendent avec impatience la tenue de ces concerts, ceux-ci excitent les esprits des musiciens burundais au plus haut niveau : Kidum , SAT B , Cedric Bangy et bien d’autres crient au scandale !

En effet, depuis peu, certains artistes ont émis des réserves ou voient carrément  d’un mauvais œil la tenue de ces 2 concerts. Le cachet proposé à l’artiste et le fait que les grands noms de la musique burundais ne soient pas associés à cet évènement semblent être les raison de cette polémique.

Les artistes contre ces concerts estiment qu’il est inconcevable qu’un tel traitement soit réservé au chanteur congolais, d’autant plus que les artistes burundais ne bénéficient presque jamais de pareils soins à leur égard. « Un artiste qui chante dans une langue que les burundais ne comprennent pas et à qui on offre des millions au détriment des artistes burundais » pouvait-on lire sur le compte facebook de Cédrick Bangy, président de la toute récente association des musiciens en opposition à l’Amicale des Musiciens du Burundi.

Un avis que partage la star burundaise Kidumu, qui trouve un sens patriotique aux propos de son compère. Pour la star burundaise évoluant au Kenya, les artistes burundais devrait être servis en premier et non les artistes étrangers.  Pareil pour Sat-B qui considère que de tels évènements devraient être une vitrine pour les artistes Burundais. Selon lui, le fait que les artistes burundais ne soient pas associés à ce grand évènement est une preuve qu’il n’existe pas de réel amour entre les burundais. Pour Sat-B , le problème n’est pas tant le cachet de l’artiste mais le fait les artistes burundais n’en tirent aucun profit. « Qu’on le paye même cher mais qu’au moins les enfants du pays en profitent » dit-il

On comprend donc bien que certains artistes vivent mal cette situation. Mais le concert n’a pas que des détracteurs. Si les uns s’opposent à ces concerts, d’autres par contre trouvent en ce concert un moyen d’avancer pour la musique.

C’est le choix de Bruno SIMBAVIMBERE alias Member, président de l’amicale des musiciens burundais, qui joint au téléphone estime que cette polémique n’a pas lieu d’être. Pour Member, les artistes burundais devraient être contents de recevoir un artiste de l’envergure de Koffi Olomide. Un homme qui a fait de grandes réalisations dans la musique. « On devrait profiter de cette occasion pour apprendre de son expérience, échanger avec lui, voir comment il travaille et s’en inspirer. Aller sur les réseaux sociaux et polémiquer sur cela n’est pas important. Nous devons plutôt travailler ensemble pour la réussite de cet évènement » nous explique-t-il. Pour le président de l’AMB, cela est donc une aubaine pour les musiciens burundais.

L’arrivée de Koffi Olomide est donc loin de faire l’unanimité et crée un certains clivage entre les pros concert et les contre. Alors que les avis positifs et négatifs ne cessent d’écumer les réseaux et nourrissent le débat, les organisateurs n’ont jusque-là fait aucune déclaration suite à cette polémique. Une chose est sure, d’ici à la tenue de ces deux concerts, le débat semble loin de se terminer.

Affaire à suivre…

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments