Musique : KUZA Muzik lance ses activités avec la signature d’Andy MWAG

Musique : KUZA Muzik lance ses activités avec la signature d’Andy MWAG

L’univers musical burundais voit la naissance d’un nouveau-né ce lundi 1er février 2021. Un tout nouveau label avec des ambitions bien claires. Nommée KUZA MUZIK, ce label lance ses activités avec la signature de l’artiste Andy MWAG. Une signature solennelle devant les médias pour marquer le début d’une longue aventure dans la promotion des talents. C’est, du moins, le message que lance ce nouveau label.

 

Promouvoir les talents burundais

Avec à sa tête Anselme BIGIRAMAN alias Big Bass, KUZA MUZIK a l’ambition de jouer un rôle important dans la promotion des artistes burundais aussi bien localement qu’à l’étranger. Soucieux de voir la culture burundaise et précisément la musique burundaise connaitre un réel bond en avant, « KUZA MUZIK est un label avec vocation de faire progresser la musique burundaise. Il vise à travailler avec des artistes qui veulent évoluer. C’est-à-dire qui considère la musique comme un métier à plein temps et non juste un hobby ou un loisir », affirme Anselme BIGIRIMANA.

Le label, dans sa vision, voudrait également faire connaitre le Burundi à travers la musique et la promotion de la culture. Une vision qui ne peut être atteinte qu’en promouvant la culture et la musique burundaise auprès du public burundais.

Anselme BIGIRIMANA alias Big Bass, Manager de KUZA MUZIK ©Akeza.net

Qui parle progrès et évolution, parle stratégie. Dans une industrie où les labels pullulent, une réelle stratégie s’impose. Et pour cela, ce nouveau venu semble avoir trouvé une méthode. Selon son manager, KUZA MUZIK mise sur le réseautage et la collaboration avec différents acteurs du milieu. « Pour commencer, nous voulons approcher les personnes qui font partie de réseaux locaux et internationaux dans la musique. L’objectif est de comprendre, maitriser les clés du succès mais également connaitre les différents défis et obstacles que nous pouvons rencontrer. Nous ferons appel aux connaissances et à l’expertise de personnes qui sont dans le milieu depuis plus longtemps que nous. Nous voulons éviter de travailler seul dans notre coin sans savoir comment fonctionne l’industrie », explique le manager de KUZA MUZIK.

Pour ses débuts, le label a signé un contrat avec le chanteur Andy MWAG. Un contrat qui lie l’artiste pour une durée d’un an renouvelable. L’artiste sera donc au centre de toutes les activités du label. Cette signature remplit le chanteur de joie. « C’est avec une grande joie que je signe ce contrat et j’espère que l’on va pouvoir faire beaucoup de grandes choses ensemble », a-t-il dit.

Andy MWAG et Anselme BIGIRIMANA après la signature du contrat ©Akeza.net

 

Une mission communautaire

Au-delà de son projet pour les musiciens burundais, KUZA MUZIK intègre une dimension communautaire à sa mission. En effet, le label compte contribuer à l’éveil de la société burundaise sur des sujets qui, d’après le label, concernent tout le monde. L’un des projets phares allant dans ce sens est la promotion du développement des orphelins et des enfants vivants dans la rue à travers la culture. A travers des campagnes de sensibilisation, KUZA MUZIK entend mettre à contribution les talents des artistes burundais dans la promotion d’une vie plus aisé pour ces oubliés de la société.

« Notre but est d’aider au développement des artistes. Cela passe également par des projets de sensibilisation sur des sujets qui concernent tous les burundais. Il y a également la formation de jeunes qui ont du talent mais qui ne savent pas comment l’utiliser ou comment le développer. Nous comptons également promouvoir l’auto épanouissement des orphelins à travers les arts. Pour cela nous travaillerons avec les artistes mais également avec toutes les organisations investies dans ce type de projet », explique Nancy KEZA, Chargée de Relation Publiques au sein de KUZA MUZIK.

De gauche à droite : Andy MWAG (artiste), Anselme BIGIRIMANA (Manager KUZA MUZIK), Nancy KEZA (Chargée des Relations Publiques KUZA MUZIK)

Cette vision communautaire est par ailleurs l’une des raisons ayant poussée le label à signer avec le chanteur Andy MWAG. Son album « NISAIDIYE » sortie en 2020 renferme de nombreux termes épousant la vision du label KUZA MUZIK. « Il y a beaucoup d’artistes qui font du bon travail au Burundi mais nous avons choisi Andy pour son identité et son message. Nous voulions un artiste qui s’intéresse à des sujets de société peu communs dans la musique comme les orphelins ou les enfants de la rue. C’est cela qui fait sa particularité », affirme Anselme BIGIRIMANA qui espère que la collaboration avec Andy MWAG sera utile et bénéfique à l’artiste, au label et à la société.

KUZA MUZIK va, aux côtés de bien d’autres labels, faire partie du paysage artistique burundais avec l’espoir de marquer de son empreinte le Buja Fleva.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments