Musique : Est-ce mauvais d’acheter des vues sur Youtube ?

Musique : Est-ce mauvais d’acheter des vues sur Youtube ?

Musique : Est-ce mauvais d’acheter des vues sur Youtube ? ©DR

« Tout vient à point à celui qui sait attendre », dit-on. Dans un monde où la notoriété d’un artiste se joue beaucoup sur YouTube, la patience est une denrée rare. Pour ce, les achats de vues, d’abonnés et même de commentaires sont aujourd’hui monnaie courante. Cette solution de facilité ne laisse pas indifférent les artistes. Ces derniers cèdent de plus en plus à la tentation et décident de booster leur carrière de cette manière. Mais alors, cette pratique serait-elle conseillée aux artistes ? Y a-t-il un intérêt ? Et surtout y a-t-il un risque ?

 


En règle général, la pratique est loin d’être illégale dans la mesure où le fournisseur ne fait pas recours à des « bots » (robots) pour générer des vues, abonnés et commentaires.


 

Acheter des vues ? ça existe vraiment ?

Pour ceux qui ont encore des doutes, l’achat des vues, d’abonnés et de commentaires YouTube existe vraiment. La pratique s’est relativement démocratisée au fil des années. Il existe aujourd’hui de nombreux sites qui proposent d’acheter des vues pour des sommes allant de quelques dollars à plusieurs milliers de dollars. YouTube, lui-même, propose d’acheter des vues via son service Google Adwords.

Pour ce qui est de son fonctionnement, le procédé est expliqué plutôt simplement. Des sites comme YouPump ou Fastlike assurent utiliser des panels de clients (qu’ils rémunèrent) qui ont pour rôle de visionner les vidéos. D’un autre côté, les fournisseurs de ses services payent YouTube et d’autres plates-forme (Facebook, Twitter, Instagram) pour mettre en publicité les différentes vidéos. Ce qui permet de générer des vues. Notez qu’en règle général, la pratique est loin d’être illégale dans la mesure où le fournisseur ne fait pas recours à des « bots » (robots) pour générer des vues, abonnés et commentaires.

On se dira donc qu’acheter des vues, en plus d’être légal, est une activité sans danger. Après tout, se donner un coup de pouce pour plus de visibilité ne fait de mal à personne. Mais comme on le verra plus tard, le jeu peut s’avérer dangereux pour celui qui s’y prête.

 


Un clip vidéo qui a des centaines de milliers de vues (500 milles, par exemple), sera mis en tendance, recommandée aux visiteurs ou encore viendra en premier dans les résultats des recherches.


 

Pourquoi le faire ?

La visibilité et la notoriété restent les raisons principales de cette pratique. En effet, les algorithmes de YouTube fonctionnent de manière à ce que les vidéos les plus regardées soient susceptibles d’être les plus visibles sur la plate-forme. Pour exemple, un clip vidéo qui a des centaines de milliers de vues (500 milles, par exemple), sera mis en tendance, recommandée aux visiteurs ou encore viendra en premier dans les résultats des recherches. Pour un artiste qui veut vite se faire un nom et attirer un maximum d’abonnés, c’est une aubaine. Un moyen efficace de bruler les étapes et de devenir célèbre.

 

Attention, Danger !!!

On est d’accord, on peut acheter des vues et c’est plutôt sans danger. Mais comme dans tout ce que fait l’humain, on n’est jamais loin des petits malins qui ont le don de jouer des tours pas très catholiques. Histoire de se rendre la vie facile. Si la légalité veut que les vues soient générées par de vraies personnes, de nombreux sites de ventes de vues font recours à des « bots » (robots). Cela pour générer des vues plus rapidement et plus facilement. Ils vont même plus loin en proposant, en plus des vues, des abonnés et même des commentaires. Une pratique illégale, qui expose les artistes à des dangers, puisque contraire au conditions d’utilisation de YouTube. Néanmoins d’après YouTube, cela ne représenterait que 1% des cas.

 


Dans sa politique de lutte contre cette forme de fraude, YouTube semble assez sévère contre ceux qui sont pris la main dans le sac


 

D’ailleurs YouTube dit être très attentif aux agissements frauduleux ne respectant pas les conditions d’utilisateur de la plate-forme. « Nous vérifions et validons également périodiquement les vues associées aux vidéos et, le cas échéant, supprimons les vues frauduleuses et prenons d’autres mesures à l’encontre des chaînes ne respectant pas nos conditions », disait un porte-parole de YouTube au média français les « Inrockuptibles » dans un article paru en 2018.

Dans sa politique de lutte contre cette forme de fraude, YouTube semble assez sévère contre ceux qui sont pris la main dans le sac. Les artistes risquent notamment :

  • La suppression des fausses vues.
  • Le gel du compteur de vues. En d’autres termes, la vidéo ne pourra plus enregistrer de nouvelles vues
  • A un niveau supérieur, la vidéo pour laquelle les vues achetées sont fausses pourrait tout simplement être supprimée de la plate-forme. Elle emportera avec elle les statistiques et les revenus qu’elle aura généré.
  • Pour les récidivistes de l’achat de fausses vues, la solution la plus radicale et la suppression pure et simple du compte YouTube. Ce qui entrainera la perte de tous les abonnés, les statistiques et les droits

YouTube ne rigole pas avec la fraude apparemment.

 

On perd en crédibilité ?

Bien au-delà des dangers que peut représenter l’achat des vues, des commentaires et des abonnés sur YouTube, cette pratique a un autre revers de la médaille. Et pas des moindres. Cela touche la crédibilité de l’artiste. De l’avis de plusieurs, l’achat des vues est une forme d’aveu d’incompétence. Seul un artiste n’étant pas capable de prouver par son talent, peut se livrer à ce genre de pratique.

 


Cependant, ce revers de la médaille n’est pas toujours négatif pour tous, certains arrivent à s’attacher la fidélité d’une « fan base » qui les ont connus grâce à des vues achetées. Et ainsi donc, la notoriété et la visibilité qui vient avec.


 

Les artistes dont l’achat des vues est avéré semblent perdre en crédibilité. De nombreux fans ont tendance à les considérer comme des imposteurs. Des faussaires qui barrent la vue à d’autres artistes plus méritant. La conséquence la plus directe et le détachement du vrai public du travail de l’artiste. Au point de discréditer les œuvres qui feraient des résultats générés par une activité normale sur la plate-forme. Cependant, ce revers de la médaille n’est pas toujours négatif pour tous, certains arrivent à s’attacher la fidélité d’une « fan base » qui les ont connus grâce à des vues achetées. Et ainsi donc, la notoriété et la visibilité qui vient avec.

Vous l’aurez donc remarqué, la frontière entre les 2 cas reste très mince et le choix revient très souvent à l’artiste. En fonction de ses intérêts, il choisira de plonger ou d’attendre patiemment que son jour de gloire arrive.

Mais au vu des éléments cités plus hauts, des risques mais également des potentiels avantages, pouvons-nous dire que le jeu en vaut la chandelle ? Un artiste devrait-il acheter des vues pour se faire connaitre ? La question vous est posée.

A vos claviers !

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments