Musique : Double Jay, le poulin de Big Fizzo

Musique : Double Jay, le poulin de Big Fizzo

Double Jay ©Akeza.net

Il y a un peu plus d’un mois, Big Fizzo annonçait la création de son label Bantu Bwoy Entertainment. Et qui parle de label dit artiste. Pour ses débuts dans l’univers de la production musicale, Big Fizzo a choisi de signer le jeune chanteur Double Jay que le label veut, le plus vite, mettre en lumière.

L’une des lignes directrices du label Bantu Bwoy est celle de véritablement mettre en avant les artistes signés sur le label. Et cette philosophie se met en application avec la 1ère des recrues de Bantu Bwoy. Double Jay, jeune chanteur talentueux, bénéficie d’un traitement particulier pour sa promotion. En effet, il partage l’affiche avec Big Fizzo et Jux (2 artistes dont on ne discute plus la renommée) lors d’un concert à Lacosta Beach, le 18 février. Une mise en avant assez étonnante lorsque l’on sait que les jeunes artistes à peine sortie du nid, sont souvent mis en arrière-plan.

Pour Edith Stein Kimana, la mise en avant de Double Jay est tout ce qu’il y a de plus simple à faire pour le label. « Les artistes qui sortent de Bantu Boy ne seront pas n’importe quels artistes… C’est ça le changement que l’on veut apporter. Et surtout, on veut qu’il soit connu, que le public l’accepte. »

On comprend bien que Bantu Bwoy veut promouvoir ces artistes de la manière la plus efficace.

Mais au-delà de cette volonté de porter haut les artistes, la mise en avant de Double Jay est également l’une des promesses faites à l’artiste comme nous l’explique Raissa Ininahazwe. « Parmi les promesses faites à Double Jay, il y a le fait qu’il sera toujours là où il y aura Big Fizzo. Chaque fois qu’il y aura une personne, une organisation ou une entreprise qui voudra avoir Big Fizzo, il sera toujours accompagné par Double Jay. On veut vraiment l’imposer au public, le faire passer à un très haut niveau en un temps record. » Et d’ajouter, « il n’est pas comme un artiste signé dans un quelconque label, mais il sera véritablement parrainé par Big Fizzo ».

Bantu Bwoy met véritablement tout en place pour faire de son égérie une star au Burundi. Une perceptive qui peut être atteint si l’on considère le talent de l’artiste. Reste à savoir si tous ces ingrédients mis en commun, réussiront donner naissance à une nouvelle étoile.

Nous lui souhaitons plein succès.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments