Musique : Alfred et Bernard de retour de Rio de Janeiro

Musique : Alfred et Bernard de retour de Rio de Janeiro

Alfred et Bernard à leur arrivée ©Akeza.net

Le duo de musique Alfred et Bernard a atterrit ce matin, à 9h l’aéroport de Bujumbura en provenance du Brésil. Les 2 compères reviennent de Rio de Janeiro pour le compte du festival Rock in Rio.  Un évènement qui réunit des musiciens du monde entier pour 4 jours de musique non-stop.

Pour leur première fois en Amérique latine, les artistes en ont pris plein les yeux. Ce fût une expérience des plus enrichissantes pour nos 2 artistes qui ont eu la chance de faire parler la culture burundaise à un aussi grand festival.

Pour Alfred et Bernard, ce festival est certainement l’un des plus beaux auquel les artistes ont participés. Le duo a loué la nature du public participant à ce festival, un public qui leur a beaucoup plu. « Le public était formidable. On avait un grand public. Les gens dansaient, applaudissaient sans même comprendre de quoi on parlait dans nos chansons. Parfois les concerts se terminaient tard dans la petite matinée », nous expliquent les artistes. Le genre de public que tout artiste aimerait croiser.

Les artistes ont également été éblouis par la qualité de  la sonorisation ainsi que des différents podiums montés pour l’évènement. Du jamais vu pour les artistes. « Nous avons été fascinés par la disposition des podiums. Il y avait des podiums pour les américains, les podiums pour les africains, parce que c’était un festival très vaste. Nous on était dans la catégorie des concerts des africains », nous explique Alfred.

Une expérience très enrichissante tant au niveau musicale qu’au niveau humain. Pouvoir se retrouver au milieu d’un évènement qui réunit des artistes du monde entier, des plus célèbres aux plus petits musiciens et tout simplement quelque chose d’incroyable.

Bien traités durant ce festival, Alfred et Bernard ont été marqué par leur séjour à Rio. Un traitement qui bien au-delà de tout ce qu’ils ont pu voir au cours de leurs voyages à travers le monde. Et même s’ils n’ont pas eu l’occasion de visiter la ville ou de rencontrer beaucoup de monde, ce déplacement valait le détour. Et Bernard de terminer : « […] on n’a pas eu le temps pour circuler, connaitre Rio de Janeiro. Mais on ne regrette rien ».

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments