Musique : 3 artistes à suivre de près en 2019

Musique : 3 artistes à suivre de près en 2019

L’année 2018 aura été riche et mouvementé pour l’industrie musicale burundaise. Entre les hits, les concerts et les « beefs », l’année aura offert un spectacle assez surprenant. Elle aura aussi été une année de découverte pour le public burundais. De nouveaux talents qui prouvent à suffisance que l’industrie a encore de beaux jours devant elle. Certes, ils ont été nombreux à faire du bon boulot au cours de cette année, mais intéressons-nous à 3 jeunes artistes plutôt prometteurs qui devraient être suivis de près en 2019.

 

  • MB DATA

Nouveau venu dans le « Game », le jeune chanteur devrait dire un grand merci au Dieu des artistes – si bien sûr il existe – puisque 2018 aura tout simplement été son année. Celui que le producteur Amir Pro a pris sous son aile, aura marqué les esprits. Encore inconnu au bataillon en début d’année, MB Data a fini 2018 en très bonne position dans les charts. 3 morceaux, 2 hits, voilà ce que l’on appelle un  beau lancement.

Avec « Sindi ikibamba » et « Ikibaju », le jeune chanteur a fait danser les burundais. Un succès qui lui a valu une petite tournée à l’intérieur du pays avec un concert le 6 décembre 2018 à Bujumbura.

Mais ce succès est loin d’être un fruit du hasard. En effet, MB Data affiche un réel talent pour le chant et ce sans compter une qualité d’écriture que peu d’artistes peuvent prétendre avoir. A cela s’ajoutent les talents de production d’Amir Pro qui à travers des musiques de qualité permet au jeune chanteur de véritablement mettre en valeur ses talents d’artiste. Des atouts qui mettent MB Data dans la liste des artistes à suivre de près au cours de cette année 2019 puisqu’il semble qu’il n’a pas fini de faire parler de lui.

 

  • KIRIKOU A-KILI

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ». C’est ce que l’on pourrait se dire lorsque l’on pense à la petite recrue du label Bantu Bwoy Entertainment, j’ai nommé le jeune rappeur Kirikou A-Kili. Signé dans le label de Big Fizzo, le plus jeune rappeur burundais en activité a de quoi attirer. En 2018, il aura suscité la liesse des foules lors de ses apparitions dans les concerts. Il faut dire que Kirikou ne manque pas de talent lorsqu’il s’agit de rapper. Avec un flow et un style percutant (qui rappellerait  le Big Fizzo des années 2000), Kirikou a réussi à conquérir le public.

Quoi que cela ait tardé, le jeune rappeur a sorti « Soma Number » en novembre 2018. Un morceau rap dans lequel il étale l’étendue de son talent couplet après couplet. Kirikou qui n’en est qu’à se premier morceau dans cette industrie semble avoir les outils nécessaires pour se faire une place de choix dans le paysage. B-Face, Fabelove et bien d’autres devront bien se tenir. La relève arrive et elle arrive déterminée.

 

  • MAGIC SOLDIER KINGORONGORO

Pas véritablement un nouveau dans le paysage, puisque cela fait 3 ans qu’il est présent, Magic Soldier Kingorongoro aura bien fait parler de lui en 2018. L’artiste qui depuis quelques années tentait de tirer son épingle du jeu de cette vaste jungle de la musique burundaise aura réussi à faire connaitre un peu plus son nom au cours de cette année.

Alors qu’il est signé chez Trust No Body (TNB), le rappeur aura signé un des morceaux les plus suivis en 2018. En effet, avec la chanson « Ex Girl Friend », faite en collaboration avec le tanzanien Baraka Da Prince, Kingorongoro a fait peau neuve. Avec son style assez doux et un flow nonchalant mais pas moins captivant, il a affirmé qu’il est un artiste sur lequel il faudra désormais compter dans les années à venir. Notons qu’il partage l’affiche avec MB Data sur le morceau « Sindi ikibamba ».

2019 devrait être une année riche pour Magic Soldier Kingorongoro qui se prépare à sortir un nouveau titre dans les prochains jours. En effet, le rappeur fait depuis plusieurs semaines la navette entre le Burundi et la Tanzanie pour les travaux sur ce nouveau morceau. Faudra donc suivre de près le travail de ce jeune rappeur qui promet d’être très actif en 2019.

 

Bien que nous mettions l’accent sur ces 3 artistes, il ne faudra pas oublier de garder un œil sur une belle palette d’artistes pour qui 2018 aura été une belle année. Il s’agit notamment de Arnovic qui a fait parler de lui avec « Pole Pole », Fabelove qui avec « Dogo » a mis un peu d’huile sur le feu dans son éternel conflit avec le rappeur B-Face ou encore Double Jay qui après le morceau « Uri special » (sa première sortie chez Bantu Bwoy) promet de belles choses pour 2019.

Ainsi 2019 s’annonce encore plus mouvementé et riche que l’a été 2018, ce qui est une bonne nouvelle pour le public burundais, toujours friand de nouveauté.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments