Mudibu, deux fois survivant de guerre ?

Mudibu, deux fois survivant de guerre ?

Mudibu, double survivant de guerre ?

Sur le site http://www.celebrate-life.co.uk , Akeza.net est tombé sur un article intéressant sur le musicien d’origine burundaise Mudibu. Cet article qui donne les détails du concert qui a vu la sortie d-‘’INZATSA’’, son dernier album en date, restitue également des pans de l’histoire de la vie du chanteur. Notre équipe a récupéré et traduit les parties qu’elle juge intéressante et toujours actuelle, tout en nous efforçant de rester fidèle à notre ligne éditoriale. Ici, on partage.

 

« Mudibu a survécu au massacre de la fameuse école de Kibimba quand il avait 16 ans et quelques mois plus tard il est passé à deux doigts de perdre sa vie une seconde fois dans une fusillade de gangs qui l’a laissé gravement blessé », peut-on lire.

 

Le musicien, actuellement président de la communauté burundaise de Londres , la capitale du Royaume Uni s’est ensuite envolé pour l’Angleterre. « Grâce à une bourse de ‘’The Hugh Pilkington Charitable Trust’’ basé à Oxford, il est allé au Royaume-Uni pour étudier et il a vécu là-bas depuis ».

 

La musique de Mudibu s’inscrit dans une logique de paix, avec une dimension historique et mémorielle «  Mudibu n’a pas oublié son pays natal, et comme le temps passe, il essaie de donner un sens à la société dans laquelle il a grandi. La musique joue un grand rôle dans ce domaine et son nouvel album, pour la première fois, est écrit dans sa langue maternelle, le kirundi ».
Un paragraphe en particulier s’arrête sur l’œuvre de l’interprète d-« Inzatsa ». Une description qui dresse un portrait dont la justesse vous le fait voir presque sur scène. Ainsi décrit-on sa musique et son talent musical : « Vous ne devez pas savoir quelque chose sur le passé de Mudibu, ou même la langue dans laquelle il chante pour saisir le message véhiculé dans ses chansons. En plus d’une voix riche et puissante, ainsi qu’une présence charismatique sur scène, il y a une intensité, une passion dans les mélodies et dans la façon dont il les présente qui capte instantanément l’attention de l’auditeur, avant d’aller s’ancrer profondément à l’intérieur. »

Vous vous dites sans doute que le Burundi a dernièrement fait les gros titres du monde entier et que désormais tout le monde a entendu parler de nous, au moins une fois ? Vous serez surpris ! Lors du concert de Mudibu à la mi-juillet dernier, une petite équipe de tournage a interviewé des membres de l’auditoire. Certains ont admis, avec honte et gêne, qu’ils n’avaient jamais entendu parler du Burundi avant ce soir-là.

 

Pour l’artiste, le commentaire le plus édifiant aura surement été cette dame s’écriant : «Ce fut une journée difficile aujourd’hui, mais dès que je suis arrivé ici, j’ai été complètement conquise. Il m’a prouvé encore une fois la puissance de la musique, et le pouvoir de la paix ».

 

Akeza.net

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.