MTTPE : Lancement du Projet d’Urgence pour la Résilience des Infrastructures

MTTPE : Lancement du Projet  d’Urgence pour la Résilience des Infrastructures

J.Bosco Ntunzwenimana, le Ministre des Transports, des Travaux Publics et de l’Equipement©Akeza.net

 

Le Ministère des Transports, des Travaux Publics et de l’Equipement(MTTPE) a lancé officiellement  ce  jeudi 25 août 2016 à l’hôtel  Belair les travaux du Projet d’Urgence pour la Résilience des Infrastructures(PURI) en sigle. Un projet qui a une valeur de 25 millions de dollars américain  destinés à la réhabilitation des routes et des infrastructures urbaines. Le projet couvrira une période de trois ans. Ce dernier a été rendu possible grâce au don de la Banque Mondiale au Burundi.

 

Selon le   Ministre  des Transports, des Travaux Publics et de l’Equipement Ir J.Bosco Ntunzwenimana,ce projet comprends trois grandes composantes entre autres la réhabilitation des routes et des infrastructures urbaines pour un coût estimé à 21.6 millions USD, le renforcement des capacités en gestion des risques  de catastrophe pour un  coût de 2 millions USD et le support institutionnel, la gestion et la coordination du projet pour un coût de 1.4millions USD.

 

Concernant  les travaux de réhabilitation des routes, le Ministre indique que la reconstruction ou la réhabilitation d’environ 30km de la RN1 : Bujumbura-Kayanza est prévue. Mais aussi l’installation des mécanismes de protection des pentes, la stabilisation des talus, la réhabilitation des systèmes de drainage et la réorientation des eaux souterraines.

 

Quant à la réhabilitation des infrastructures urbaines, il précise qu’il est prévu des travaux de renforcement des canaux  fluviaux de Nyabagere et  Kinyankonge d’environ 7,5km,la construction d’un canal le long du quartier Carama ,le redimensionnement des évacuations pour un meilleur flux du nouveau canal principal sur la RN9 :Bujumbura-Bubanza, et la construction d’un canal de la rivière Gasenyi et la protection de la centrale de traitement des eaux usées au croisement des rivières Nyabagere et Kinyankonge.

 

Le Représentant Résident de la Banque Mondiale qui était présent encourage les équipes du projet à continuer leurs efforts pour assurer une mise en œuvre rapide et efficace de ce dernier. Il leur demande également de redoubler d’efforts pour lancer rapidement la réalisation des activités correspondantes et contribuer ainsi à combler les besoins de réhabilitation d’infrastructure du Burundi.

 

Signalons que ce projet comprend deux volets à savoir un volet transport qui est exécuté à travers la Direction Générale de l’office des routes  et le volet urbain qui est exécuté à travers l’Agence Burundaise pour la réalisation des Travaux d’Intérêt Publics(ABUTIP).

 

Alexandre NDAYISHIMIYE

Comments

comments