Mohammed NDAYISHIMIYE : vie et vues d’un photographe atypique

Mohammed NDAYISHIMIYE : vie et vues d’un photographe atypique (www.akeza.net)

Mohammed NDAYISHIMIYE : vie et vues d’un photographe atypique (www.akeza.net)

En parcourant la toile, différents sites web, les réseaux sociaux, les profils de certaines stars ou encore un album  retraçant un événement glamour  passé, vous pouvez facilement tomber sur une photo signée Mohammed N. Fashion N photography tellement la marque du photographe Mohammed NDAYISHIMIYE est prisée. Ce photographe surgit de nulle part sans crier gare s’est acquis les faveurs des milieux branchés de la ville. Encore un jeune talentueux à découvrir sur Akeza.net

 

Akeza.net : Toi et la photographie, dans quelles circonstances vous êtes-vous connus ?

 

Mohammed : J’ai grandi à côté de dizaines de magazines comme Elle, Cosmopolitan, Vogue etc ,  que mon père utilisait pour sa couture. Dans ses magazines,  j’étais plus attiré par la qualité impressionnante des photos. Mon esprit se perdait dans l’espace en les voyant. Je pensais à comment les blancs pouvaient ne pas avoir aucun bouton sur leurs visages, d’aussi gros yeux blancs, les dents cristal blanches, les tailles aussi affinées, ça m’échappait beaucoup. Je rêvais d’être capable de créer pareilles photos. Depuis ce temps, j’ai commencé à chercher des informations sur la photographie à gauche à droite, en ligne. Aujourd’hui, je cherche encore,  pas seulement  par  simple curiosité, mais surtout à la poursuite de la perfection dans ma passion de l’art photographique.

 

Akeza.net : Quand es-tu tombé amoureux de la photographie ?

 

Mohammed : Je ne me rappelle même pas. Depuis que je sais ce qu’est  l’amour, j’aime la photo.

 

Akeza.net : Comment as-tu su que tu pouvais devenir un bon photographe ?

 

Mohammed : Depuis que je me suis lancé à l’auto-instruction. Je me dis qu’à la fin de chaque travail assidu, il y a un bon rendement.

 

Akeza.net : Ta première photo qui t’a plu, c’était où ? Quand ? Comment t’es-tu senti ?

 

Mohammed : J’ai attendu longtemps avant  de pouvoir être satisfait de mon travail. Le fameux photographe Henri Cartier Bresson a dit : « Tes premières 10.000 photos sont tes plus mauvaises ». Ca se comprend .Pour répondre à ta question,  je dirais celle que de mon shooting avec Hamad, un mannequin Omanais.

 

Akeza.net : As-tu  connu des difficultés à te faire accepter dans l’univers de photographie professionnelle?

 

Mohammed : Pas du tout. Le premier shooting que j’ai fait était décisif. Cleopatra (le mannequin) et moi étions sur les mêmes ondes. On a créé sexitude, le reste c’était doux.

 

Akeza.net : Quel est ton vœu le plus cher ? que cherches-tu à accomplir à travers ta photographie ?

 

Mohammed : Créer un studio international. Enseigner et shooter dans tous les coins du globe.

 

Akeza.net : La beauté d’une photo, c’est quoi pour toi ?

 

Mohammed : Une bonne composition, une lumière créative, une bonne pose, une retouche professionnelle du corps, une  bonne sélection des effets et « actions ».

 

Akeza.net : C’est qui ton model (mannequin) fétiche ?

 

Mohammed : Kate Moss

 

Akeza.net : Cet été, combien de shooting as-tu réalisé ?

 

Mohammed : Une dizaine.

 

Akeza.net : Et si c’était à refaire, penses-tu que tu feras mieux ou tu te sentiras à l’aise pour reprendre la même chose ?

 

Mohammed : Je ferai certainement mieux. Peut etre que j’irai au-delà de 1/3 de ce que j’avais dans mon livret de préparations.

 

Akeza.net : Des personnes inspirant sur ton chemin tout au long de ces nombreuses séances photos?

Mohammed : Toutes les personnes avec lesquelles j’ai travaillées cet été m’ont montré beaucoup de potentialité.

 

Akeza.net : Le shooting que tu n’oublieras jamais ?

 

Mohammed: Celui de Make-up by Axcy, les photos ne sont pas encore publiées, c’est très prochainement. Pas parce que c’était mon meilleur ´´set up´´ mais ce jour-là, il n’y avait pas de lumière naturelle suffisante ni moins d’électricité mais à l’aide d’un seul grand réflecteur avec l’ingéniosité de la maquilleuse et les mannequins, on a eu de superbes photos.

 

Akeza.net : Et ton rêve le plus cher ?

 

Mohammed : Je voudrais un jour faire une séance avec Julia Kuzmenko, c’est une « retoucheuse » et photographe qui m’a beaucoup inspiré.

 

Akeza.net : Tu continues à prendre des photos à Oman ?

 

Mohammed : Oui je continue le boulot ici.

 

Akeza.net : Est-ce que ça paie bien (ou mieux qu’ici) ?

 

Mohammed : C’est sûr que ça paye mieux la photographie en Oman. Mais je kiffe plus travailler chez moi au Burundi.

 

Akeza.net : Qu’as-tu gagné en devenant un photographe professionnel ?

 

Mohammed : Premièrement c’est un travail intéressant. Vous faites de l’argent en vous amusant, vous rencontrez beaucoup de gens. J’aime aussi la photo parce que je décris mes pensées  les plus profondes  dans mes créations, je parviens `à dire  1000 mots avec une seule photo, mieux  que je ne pourrais  le dire à haute voix. Je rends les gens fabuleux à travers mes  photos. Formidable.

 

Akeza.net : Est-ce si difficile de devenir un photographe de talent ?

 

Mohammed : C’est ne pas très difficile. Je pense que lorsqu’on aime quelque chose et on peut l’avoir. Peu importe ce qu’est la chose, en travaillant dur on peut l’avoir ou s’en rapprocher. Parlant photographie, c’est la passion d’abord, quelques notions sur la lumière, la composition, les poses, la retouche avec des outils comme Photoshop, Lightrrom.

 

Akeza.net : Des pairs que tu salues ?

 

Mohammed : Mes professeurs de tous les temps Aron Nace, Sue Bryce et Julia Kuzmenko

 

Akeza.net : Et tes projets pour l’été prochain (ou peut être avant) ?

 

Mohammed : Ici à Oman, je fais moins de shoots parce qu’ il y a la fac, donc je ne travaille que pendant les weekends. Je vous tiendrai au courant via ma page Mohamed N. Fashion & Photography lorsque j’aurai fini de dresser mon  calendrier.

 

Akeza.net : Merci pour tout, c’était un plaisir.

 

Mohammed : Merci à vous, le plaisir était pour moi.

Sexitude ; laphoto qui lui a apporté la reconnaissance/Model : Cleopatra (www.akeza.net)

Sexitude ; laphoto qui lui a apporté la reconnaissance/Model : Cleopatra (www.akeza.net)

Ici Nicole , un des mannequins les plus couru à Bujumbura (www.akeza.net)

Ici Nicole , un des mannequins les plus couru à Bujumbura (www.akeza.net)

Une photo inspiré des arts martiaux/Model : Parfait/Qgence Esther(www.akeza.net)

Une photo inspiré des arts martiaux/Model : Parfait/Qgence Esther(www.akeza.net)

Agahengwe , un shooting inspiré d'une célèbre chanson du chanteur MUDIBU/Model : Cleopatra (www.akeza.net)

Agahengwe , un shooting inspiré d’une célèbre chanson du chanteur MUDIBU/Model : Cleopatra (www.akeza.net)

Célèbre photo connu sous le nom ''El Jefe''/Models : Davy C & Darlène D/Agence Esther (www.akeza.net)

Célèbre photo connu sous le nom  »El Jefe »/Models : Davy C & Darlène D/Agence Esther (www.akeza.net)

 

Propos recueillis par Landry MUGISHA

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.