Modes vestimentaires et styles féminins : Rien à signaler…

mode (www.akeza.net)

mode (www.akeza.net)

Depuis quelques temps, c’est le calme total, rien ne bouge de ce coté là. Ce coté dont je parle, c’est le coté de la mode féminine. Après les jeans taille basse, les collants de toutes les couleurs, rouge, jaune, bleu, vert, blanc, noir, etc, les jeans ou simples pantalons dits skin, les shorts, les jupes tziganes, la mode vestimentaire féminine semble s’être retiré de la grande scène. On a beau me promener dans les rues de la capitale, jeter des coups d’oeils par ci par là, scruter, vérifier, analyser les vêtements que porte la gente féminine de Bujumbura, on ne trouve rien de nouveau. A croire que la nouveauté de ce coté là semble avoir démissionné.

 

Les quelques vendeurs de vêtements interrogés à ce sujet sont du même avis que moi : il n’y a pas de nouveauté de ce coté là. Pour ceux qui ne le savaient pas encore, la plupart des vêtements que portent la gente féminine de Bujumbura ces jours-ci proviennent de l’Ouganda quand ils ne viennent pas de l’Europe bien sûr. Et comme disent ces vendeurs, quand il n’y a pas de nouveauté à la source (l’Ouganda) il n’y en a pas non plus à l’arrivée (Bujumbura).Nous sommes alors, hélas !conditionnés par l’ailleurs dans ce domaine aussi comme dans bien d’autres domaines…Notons quand même le retour un peu timide ces jours ci des mini jupes. Mais là encore, c’est du déjà vu !

 

Qu’en est il du coté des chaussures ? Depuis quelques temps, pour ne pas dire depuis quelques années, les ballerines, ces jolies petites chaussures à talon plat ont orné et continuent d’orner les pieds féminins de Bujumbura. Elles ont été un peu délaissées pour ces grosses chaussures à talons pointus et à grosse épaisseur devant ou encore derrière, communément appelées chaussures Laguna. On observe quand même un peu de nouveauté de ce coté là à savoir le port de plus en plus fréquent des bottes, ces chaussures féminines montantes jusqu’aux genoux, à talon plat ou pointu.

 

En conclusion, pour revenir à mon sujet de départ, il n’y a rien à signaler du coté des fringues…ben bon… il ne nous reste plus qu’à rester sages et  attendre les filles !

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.