Mode : Que devient Tine Bidogeza ?

Mode : Que devient Tine Bidogeza ? (www.akeza.net)

Mode : Que devient Tine Bidogeza ? (www.akeza.net)

 

La super mannequin Tine Bidogeza avait été choisi par les casteurs de Strut It Africa pour représenter le Burundi au Strut It Africa Fashion Week 2013 à Nairobi. Depuis, elle a été aperçu au Bujumbura Fashion Week, et rien de plus. Dernièrement, elle a été repérée sur les panneaux géants d’une publicité Econet. Entre ceux qui craignent que sa carrière superbement démarrée ne soit aux arrêts et ceux qui l’affirment sans autre source qu’eux-mêmes, Akeza.net a choisi de poser la question à la concernée.

 

Akeza.net : Faut-il toujours vous compter dans le domaine de la mode ?

 

Tine : Oui, je suis tjrs dans le domaine de la mode.

 

Akeza.net : Es-tu affiliée à une agence ?

 

Tine : Non, maintenant je suis indépendant, mais j’ai commencé à l’Agence Esther

 

Akeza.net : C’était comment de travailler avec Econet ? Ça paie comme tu veux ?

 

Tine : C’est la première fois que je travaille avec Econet. Vu les clauses du contrat, ils paient bien .Il reste à voir s’ils vont les honorer.

 

Akeza.net : Qu’est-ce que ça te fait de porter l’image d’une grande entreprise un peu partout en ville ?

 

Tine : C’est un plaisir d’être l’image d’une grande compagnie comme Econet, cela me montre que je sais bien faire mon travail, que mon travail est apprécié, et moi tout autant.

 

Akeza.net : Qu’est ce qui te permet de faire la différence dans ce métier ?

 

Tine : C’est surtout ma spontanéité, le fait que j’aime ce travail. Je tiens aussi à souligner que c’est grâce aux personnes avec qui je travaille comme H et d’autres photographes très compétents.

 

Akeza.net : Quels sont les plans pour l’avenir

 

Tine : Dans le futur, je veux participer dans de grandes compétitions comme Africa Next Top Model, chose qui n’est pas facile quand on vient du Burundi mais si Dieu veut, je peux y arriver.

 

Tine Bidogeza est l’un des mannequins qui ont de la cote à Bujumbura et dont la carrière jouit d’une critique favorable partout où elle a eu l’occasion de donner de la valeur aux vêtements de créateurs.

 

Propos recueillis par Landry MUGISHA

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.