Mode et mannequinat : Parle-nous Darlène !

Mode et mannequinat : Parle-nous Darlène !
Darlène Dushime , mannequin (www.akeza.net)

Darlène Dushime , mannequin (www.akeza.net)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si le métier de mannequin en fait rêver plus d’une, une poignée de filles arrivent à franchir la porte d’une agence de mannequins. C’est d’autant plus difficile dans notre pays où ce métier en est  encore à son stade de développement. Une petite élite peut vivre cette expérience. Ce qui est ressorti de plusieurs entrevues avec nos mannequins, c’est que ce métier est extraordinaire mais qu’il est dur. Cela est dû à l’insécurité que présente ce métier : on ne sait jamais si on va être pris ou non. Mais pour Darlène, perle rare,  advienne que pourra,  elle est prête à tout !

 

 

Akeza.net: Bonjour Darlène !

 

 

  Darlène: Bonjour !

 

 

Akeza.net : Pour ceux qui ne te connaissent pas, qui est Darlène ?

 

Darlène : Pour ceux qui ne me connaissent pas, je réponds au nom de Darlène DUSHIME, je suis étudiante à l’université lumière de Bujumbura en informatique, je suis 1ère dauphine Miss Cinquantenaire, et mannequin de l’agence Esther.

 

Akeza.net : Pourquoi et comment t’es-tu lancée dans le mannequinat ?

 

Darlène : Auparavant, ce n’était vraiment pas une passion, mais après l’élection Miss Burundi 2012, Cynthia Munwangari, une des stylistes burundaises, m’a demandé de participer à un Fashion Show qu’elle avait organisé au Rwanda et ce fut le début de ma carrière. Lorsqu’il m’a vu défiler  sur le podium de Serena Hôtel , le directeur de l’agence Esther m’a recruté .

 

 

Akeza.net : Que s’est-il passé dans ta vie professionnelle, entre tes rêves de jeune fille et aujourd’hui ?

 

Darlène : Dans ma vie de jeune fille, j’ai toujours rêvé de devenir une grande informaticienne et dans ma carrière j’ai pu rencontrer de grandes personnalités, j’ai pu faire de nombreux voyages à travers l’Afrique.

 

Akeza.net : Quelques sont les moments clés de ton parcours ?

 

Darlène : Les moments clés de mon parcours sont les shootings que j’ai pu faire avec des photographes tant nationaux qu’internationaux, là je peux citer Burack Rudarli, Igor Rugwiza, Teddy Mazina,…, ainsi que les défilés entre autres ‘’Héroïne, elle porte le monde’’, Burundi Fashion Night, Mun C Collection,…

 

Akeza.net : Quelle est la place de la mode burundaise dans le monde ? Quelles sont les perspectives d’avenir ?

 

Darlène : La mode burundaise est encore en arrière car dans la société burundaise le mannequin est vu d’un autre œil et  cela constitue un obstacle dans son établissement ! Pour ce qui est de mes perspectives d’avenir, j’aimerais continuer et voyager à travers le monde.

 

Akeza.net : Vous reconnaît-on dans la rue ? Cela s’avère-t-il gênant ?

 

Darlène : Pour ne pas me vanter, je dirais oui mais quelques fois c’est un peu gênant car tu es exposé et tu n’ a plus de vie privée.

 

Akeza.net : Existe-t-il un photographe avec lequel tu aimerais travailler en particulier?

 

Darlène : S’il y a bien un photographe avec lequel  j’aimerais travailler, c’est bel et bien Allexandre Huppertz.

 

Akeza.net : Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui va se présenter pour la première fois à un casting ?

 

Darlène : Il faut d’abord avoir confiance en soi puis  être déterminé car c’est par le fruit de ton travail que de nombreux stylistes te jugeront pour porter leurs créations.

 

Akeza.net : Y a-t-il un créateur de renom avec  qui tu aimerais un jour travailler ou un mannequin célèbre que tu aurais bien voulu rencontrer ?

 

Darlène : J’aimerais travailler avec Gucci, Dior,Channel, Louis Vuitton ,… Je veux bien travailler avec un mannequin : Tyra Banks !

 

Akeza.net : Si tu n’étais pas mannequin tu serais… ?

 

Darlène : Pour le moment je me vois mannequin et j’ai eu le privilège de l’être et donc je n’ai pas d’autre arrière pensée de savoir ce que je serais si je l’étais pas ! (Rires !!)

 

Akeza.net : Un dicton qui te caractérise ?

 

Darlene :  » Yes I can »

 

Akeza.net : Peux-tu nous parler de tes projets futurs de la mode pour le Burundi ?

 

Darlène : J’aimerais pouvoir réaliser mon rêve de voyager à travers le monde en montrant l’image de la femme africaine et surtout de la femme burundaise.

 

Akeza.net : Akeza.net te remercie pour ta disponibilité et te souhaite bonne chance pour ta carrière.

 

Darlène : Je vous remercie aussi.

 

Propos recueillis par Leis-Bruel Bryga

Darlène Dushime , mannequin (www.akeza.net)

Darlène Dushime , mannequin (www.akeza.net)

Darlène Dushime , mannequin (www.akeza.net)

Darlène Dushime , mannequin (www.akeza.net)

Darlène Dushime , mannequin (www.akeza.net)

Darlène Dushime , mannequin (www.akeza.net)

Darlène Dushime , mannequin (www.akeza.net)

Darlène Dushime , mannequin (www.akeza.net)

Darlène Dushime , mannequin (www.akeza.net)

Darlène Dushime , mannequin (www.akeza.net)

Darlène Dushime , mannequin (www.akeza.net)

Darlène Dushime , mannequin (www.akeza.net)

Comments

comments




3 thoughts on “Mode et mannequinat : Parle-nous Darlène !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.