Mkombozi déterminé à être un Jay Z

Mkombozi déterminé à être un Jay Z

 

Mkombozi lors de la conférence de presse , chez lui (www.akeza.net)

Mkombozi lors de la conférence de presse , chez lui (www.akeza.net)

Le rappeur Mkombozi lançait officiellement son nouveau single URUDUBI  il y a quelques semaines d à Kanyonsha. Juste un jour après, il réunissait la presse chez lui pour ‘’s’excuser’’.  Une véritable opération marketing destinée à propulser le rappeur dans les bonnes grâces des médias et des fans.

Mkombozi fait partie des rares chanteurs ayant compris que seul la musique ne peut leur assurer un statut permanent de star respectée. Il faut construire autour toute une gamme d’activités destinées à faire la promotion du chanteur, de sa personnalité, de sa vision du monde. Jongler avec les médias tout en gardant des rapports  au beau fixe avec eux.

 

L’idée de lancer un single n’est peut être pas nouvelle au Burundi, mais sa mise en application si. Toutefois, en dehors de quelques irrégularités qui ont fâchés les fans, le show avait été une réussite. Les fans étaient venus nombreux le soutenir, les médias s’étaient déplacés.

 

Les problèmes ont commencés avec les chanteurs underground. Voulant leur donner une chance, Mkombozi en avaient invité un peu trop. Du coup ils ont pris plus de temps que prévu et le rappeur n’a pas pu présenter  la chanson objet de son concert. Les instrumentistes qui jouaient pour les autres artistes, n’ayant pas fait de répétitions avec eux n’auraient pas non plus été assez exhaustifs.

 

Yoya qui chante les refrains de la chanson URUDUBI n’était pas au concert. Il l’avait d’ailleurs annoncé bien avant. Et Mkombozi de répliquer qu’il était au courant, que pour cette chanson il avait prévu de faire une exception. Il voulait garder la version studio pour que les fans goutent à tous les ingrédients de la version originale.

 

Plusieurs journalistes restent convaincus que la chanson en question n’était pas encore finie, raison pour laquelle il ne pouvait la chanter. Après la conférence de presse, il n’a pas pu donner la chanson aux journalistes qui la réclamaient. Sa justification ? Il a expliqué qu’il pensait sortir la chanson le dimanche suivant, tout comme le lancement de sa chanson s’était passé un dimanche, histoire de conserver au moins la ressemblance du jour.

 

Mkombozi est déterminé à être plus qu’un rappeur, plus qu’un chanteur. Il veut être une personnalité, au-delà du monde de la musique. C’est comme un homme d’affaires qu’il veut être perçu. Un homme de pensée. On ne peut prévoir combien de temps cela va lui prendre d’imposer cette image, mais on sait déjà qu’il est sur le chemin. Un peu comme le long périple en quete de la gloire d’un certain  Jay Z aux Etats-Unis…

 

Landry MUGISHA

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.