Miss Chic Madam : à la découverte de Sandrine NININAHAZWE

Miss Chic Madam : à la découverte de Sandrine NININAHAZWE

Sandrine NININAHAZWE, candidate à la compétition Miss Chic Madam ©DR

Elles étaient une dizaine à se faire élire Miss Chic Madam, elles ne sont plus que 5 burundaises dans la course. Longtemps stigmatisées en raison de leur rondeur, Sandrine NININAHAZWE et bien d’autres assument leurs formes et changent peu à peu les standards de la mode. Mariée, mère de 2 enfants, Sandrine compte bien remporter la couronne de la Miss Ronde.

Lire aussi :Miss Ronde à l’honneur avec Miss Chic Madam Régionale 2017

Si certains ne peuvent toujours pas voir la beauté féminine à travers les courbes et les rondeurs, Sandrine NINIHAZWE en sait quelque chose : depuis qu’elle est toute petite, on lui suggère de perdre des kilos. Elle s’exprime sur cette idée de « miss » que les gens se sont forgés dans leur tête « Selon moi être miss ce n’est pas nécessairement être mince. C’est plutôt accepter son poids, aimer et surtout se sentir bien dans sa peau ».
La couronne, la gloire et l’argent ne sont pas les motifs de sa participation à la compétition Miss Chic Madam mais plutôt elle est carburée par la fierté et l’envie de redorer l’image de la femme ronde « En tant que femme ronde et fière de l’être, je voulais contribuer à redorer l’image des femmes de formes généreuses qui subissent souvent des critiques et qui malheureusement affectent plus qu’on ne le pense ».

Lire aussi : En images : Loin des clichés minceur, l’autre beauté !

Sandrine entend bien remporter la compétition par son courage et sa dévotion « Comme toute femme ronde, j’ai déjà subi des critiques négatives mais cela ne m’atteint pas. Cette compétition est l’occasion tant rêvé d’aider les femmes rondes à assumer leurs courbes et vivre pleinement. La femme ronde n’a pas besoin de perdre des kilos. Non ! Plutôt suivre de près son poids et éviter des maladies c’est à dire rester en bonne santé ».

Miranda AKIM’

Comments

comments