Miss Burundi 2017 : Interview exclusive avec Annie Bernice NIKUZE

Miss Burundi 2017 : Interview exclusive avec Annie Bernice NIKUZE

La 1ère Dauphine Miss Burundi 2017, Annie Bernice NIKUZE Miss Burundi 2017 et la 2ème Dauphine Miss Burundi 2017 ©Akeza.net

La reine de beauté Ange Bernice INGABIRE a trouvé la parfaite successeur en la personne d’Annie Bernice NIKUZE, étudiante en Gestions et Administrations à l’université. Elue Miss Burundi 2017 le 22 Juillet 2017, il y a exactement deux mois, Annie Bernice s’est confiée sur son aventure Miss Burundi et ses attentes et projets pour cette année.

Lire aussi : Miss Burundi 2017 : retour sur l’événement qui a vu le sacre de la belle Annie Bernice NIKUZE !

« Je n’étais pas la plus frappante »

Une compétition d’un rang national comme Miss Burundi nécessite du courage, du caractère et de la persévérance. Annie Bernice qui se voit présentatrice de télévision en devenir a su saisir sa chance et ainsi commencer une des plus fantastiques aventures. « J’ai toujours aimé la compétition des Miss, leur élégance, leur beauté et leur éloquence. J’ai même été candidate à une compétition inter-scolaire. Je me suis inscrite à la compétition pour voir si je vais même passer au casting. Je ne voulais pas avoir de regrets, me dire que si j’avais essayé j’aurais pu gagner. On m’a ensuite appelé pour me dire que j’avais été sélectionnée pour le casting. Après le casting je me disais que je pouvais arrêter et quitter la compétition mais au vue du tourbillon avec Ornella (l’une des candidates), je suis restée (Rires) » se rappelle-t-elle.

Lire aussi : Miss Burundi 2017 : les 10 choses qui montrent que Miss Burundi avance à  grands pas !

De cette compétition, elle en garde un souvenir assez surprenant. « Je me souviens que je n’étais pas parmi les meilleures. J’étais toujours la dernière dans les épreuves et à première vue je n’étais pas la plus frappante. Porter des talons était ma bête noire. Je voulais toujours abandonné et puis je me suis dite et si je gagnais? A quel point je serais plus que heureuse, je me serais donné un défi et je l’aurais relevé. Et voilà où on en est. Je suis celle qui porte la couronne »

Lire aussi : Miss Burundi 2017 : Carmen NIBIGIRA fière de l’organisation et des candidates !

Un centre d’art, pourquoi pas?

Engagée dans le soutien matériel ou financier de jeunes talentueux, Annie Bernice souhaiterait fonder un centre d’art. « J’ai réalisé qu’il y a pleins de jeunes qui sont doués et talentueux. Faute d’encadrement, ils vont suivre d’autres voix, se forcer à créer des talents qu’ils n’ont pas pour survivre dans ce monde. Et tout cela juste parce qu’il n’y a pas d’établissement pour ce genre de personnes ». Emue par l’histoire d’Oprah Winfrey (célèbre animatrice de télé américaine), Annie Bernice veut emboiter le pas de cette dernière ; à base de rien, tu peux devenir quelqu’un.

Lire aussi : Musique : Signature d’un contrat entre le label Ikoh Entertainment et la Miss Burundi 2017

Ses relations avec la Miss Burundi 2016

Alors que son règne s’est achevé en beauté, celle qui incarnait la beauté burundaise Miss Burundi 2016 semble faire de l’ombre à son successeur. Annie Bernice le perçoit différemment. « Elle ne me fait pas de l’ombre, ils ne sont pas habitués à me voir. Il y a des organisations qui invitent encore Ange Bernice à leurs évènements. Elle prend le soin de leur rappeler qu’elle n’est plus en fonction mais qu’elle a un successeur. Parfois on y va ensemble pour qu’elle m’aide à savoir qui est qui et quelles mains que je devrais serrer »
Annie Bernice admet que son prédécesseur lui est d’une importante aide. « J’ai l’organisation de Miss Burundi qui me soutient et guide mes pas mais Ange Bernice le fait beaucoup puisqu’elle est déjà passée par là. Elle a l’habitude de me dire «Ne sois pas comme moi, n’attend pas les derniers mois de ton année de règne pour réaliser tes projets».

Lire aussi : Exclusivité : Ornella Hatungimana, ex-candidate à Miss Burundi 2017 sort de son silence

Un prince pour la belle princesse ?

« Pas pour l’instant » a-t-elle répondu, sourire aux lèvres.

 

Miranda AKIM’

Comments

comments