Mise en œuvre du Programme Pays 2019-2023  de PNUD Burundi : Les bénéficiaires témoignent

Mise en œuvre du Programme Pays 2019-2023  de PNUD Burundi : Les bénéficiaires témoignent

Pour constater le niveau de satisfaction des populations bénéficiaires de ses interventions,   le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)  au Burundi a organisé, du 24 au 28 Novembre 2020, des visites de terrain dans trois provinces (RUYIGI, RUTANA, MAKAMBA). Une occasion de découvrir les projets menés par le PNUD Burundi dans les communautés rurales.

 

A RUYIGI, des bénéficiaires satisfaits

 

Le Programme des Nations Unies pour le développement mène différents projets au Burundi en vue d’appuyer le pays dans ses efforts d’éradication de la pauvreté. Dans la Province RUYIGI, la population ne tarit pas d’éloges.

 

C’est le cas de Mme Céline NZEYIMANA, l’une des bénéficiaires du programme d’amélioration de l’accès aux services et aux droits (PASD) au Tribunal de Résidence de RUYIGI. Elle réclame le droit à la filiation de ses sept (7) enfants. Mme NZEYIMANA qui manque de moyens pour se payer un avocat, a donc bénéficié de l’appui de ce programme. « Le PNUD Burundi m’a tiré une épine du pied en engageant un avocat pour s’occuper de mon dossier.  Le procès n’est pas encore clôturé mais il avance bien. Je remercie le PNUD Burundi pour cet appui que j’espère garder jusqu’à la fin du procès“, nous dit-elle.

 

Mme Céline NZEYIMANA en plein témoignage ©Akeza.net

 

A RUYIGI, le PNUD Burundi appuie également la communauté BATWA pour plus de résilience face à la pauvreté. Emmanuel BAHITA est Représentant de l’UNIPROBA à RUYIGI. Il revient sur les programmes que le PNUD Burundi mène en faveur de la communauté BATWA.

« Le PNUD a financé plusieurs projets en cours d’exécution dans trois communes de la Province RUYIGI (RUYIGI, BUTEZI, BUTAGANZWA). Tous ces projets sont au profit des hommes et des femmes de la communauté BATWA. Nous avons un projet de poterie moderne, un projet de montage des braseros « BIKA IGITI », et le projet des pépinières de plants d’arbres en vue de lutter contre l’érosion et les changements climatiques », fait savoir Emmanuel BAHITA.

 

Isidora KWIZERA, mère de trois (3) enfants est bénéficiaire des formations sur les techniques modernes de poterie. Elle témoigne : « Grâce à l’appui financier du PNUD, moi et mes sœurs de la communauté BATWA avons suivi des formations sur les nouvelles techniques de poterie, à Gitega. Actuellement, un centre pour la valorisation de la poterie est en cours de construction ici à RUYIGI. Le centre nous permettra de mettre à profit les connaissances acquises. Ainsi nous pourrons augmenter nos sources de revenu’’.

 

Le centre pour la valorisation de la poterie en cours de construction à RUYIGI ©Akeza.net 

 

En plus du programme d’autonomisation, le PNUD Burundi appuie la communauté BATWA pour faire face à la pandémie du COVID-19.

Selon Isidora KWIZERA, le PNUD BURUNDI leur a octroyé un kit de matériels de protection contre la COVID-19 mais aussi des denrées alimentaires. « Chaque ménage a réceptionné un sceau avec robinet, 5 savons, 8kg de riz, 8 kg de haricots et du sel pour la cuisine. Je voudrais profiter de cette occasion pour appeler le PNUD BURUNDI de continuer à nous appuyer car nous sommmes vraiment dans le besoin ».

 

A BUTAGANZWA, le PNUD Burundi intervient dans le financement des Microcrédits aux Pauvres Économiquement Actifs (MPEA). Sur les 39 collines composant la Commune BUTAGANZWA, 765 hommes et femmes bénéficient d’un appui de micro-crédits d’une somme de 50.000 BIF. Regroupés dans des Groupements de Cautions Solidaires de 5 à 10 personnes, les bénéficiaires sont dans le petit commerce et les petits métiers.

 

Gides NTIRAMPEBA, dans sa boutique au marché de BUTAGANZWA ©Akeza.net

 

Gides NTIRAMPEBA, commerçante exerçant sur la Colline BATYE, Commune BUTAGANZWA en Province RUYIGI, nous en dit plus « Mon capital était seulement de 20 000BIF.  Mon commerce avançait à pas de tortue. J’ai eu accès à un crédit de la part du PNUD BURUNDI. Depuis, les choses ont changé. Je réalise au moins un bénéfice de 6000 BIF par semaine et j’ai déjà remboursé la totalité de la dette contractée. Je voudrais que le PNUD nous évalue. Comme j’estime que mon commerce est solvable, je serai content de recevoir des fonds supplémentaires afin d’accroitre encore plus mon business ’’, renchérit-elle.

 

 

A RUTANA, les services administratifs plus performants

 

A RUTANA, le PNUD BURUNDI y mène un programme visant à faciliter l’accès des populations aux services administratifs, dans toutes les communes de cette province. Il a notamment appuyé les Guichets fonciers communaux de la Province RUTANA.

 

Léonidas NYABENDA, Responsable du Guichet foncier à la Commune RUTANA indique que le PNUD Burundi leur a apporté un appui en matériel de bureau et en mobilier. Il détaille : ” Le PNUD nous a offert quarante cinq (45) registres de demandes et quarante cinq (45) registres fonciers ; des Procès Verbales utilisés sur terrain, deux étagères, une dizaine de chaises, deux tiroirs, deux vélos, trois tables de bureau, et une table de dessin. Le reste du matériel (moto, ordinateur, imprimante, boussole,…) est en cours d’acheminement. Nous le recevrons bientôt”, précise-t-il.

 

M. Léonidas NYABENDA, Responsable du Guichet foncier de la Commune RUTANA, posant devant le matériel offert par le PNUD ©Akeza.net

 

M.NYABENDA, ajoute que grâce à l’appui du PNUD Burundi, l’effectif de propriétés foncières enregistrées a nettement augmenté dans leur commune.

’Avant  l’intervention du PNUD BURUNDI, le Guichet foncier de la Commune RUTANA enregistrait 70 propriétés par mois. Avec cet appui du PNUD BURUNDI, 1053 propriétés foncières ont été enregistrés sur une période de trois mois’’.

 

Le PNUD Burundi apporte également son appui aux plus démunis en leur facilitant l’accès aux documents de l’Etat civil. M. Juvénal BIZIMUNGU, Conseiller de l’Administrateur de la Commune RUTANA en charge des affaires administratives et sociales indique que des documents comme l’extrait d’acte de naissance, l’extrait de mariage, l’extrait d’acte de décès, et la Carte d’Identité auparavant payant à 5000 BIF par document, sont aujourd’hui gratuits aux plus demunis.

 

Les bénéficiaires de ce programme ne tarissent pas d’éloges. C’est le cas de Mme Godelieve NTIRANDEKURA, mère de six (6) enfants de la colline NYARUBERE, Commune RUTANA qui a acquis les extraits d’acte de naissance de sa progéniture.

« Après des années de vie commune en union libre avec le père de mes 6 enfants, il a pris un voyage et il n’est jamais revenu. Mes enfants devaient être reconnus légalement mais je n’étais pas à mesure de trouver les moyens pour leur enregistrement. Je remercie le PNUD Burundi qui, m’a aidé à acquérir leurs extraits d’acte de naissance’’, témoigne-t-elle.

 

Dans son programme visant à faciliter l’accès aux services publics, le PNUD BURUNDI a appuyé financièrement l’aménagement des bureaux du Guichet Unique Provincial (GUP) de RUTANA et a octroyé le matériel et d’autres accessoires de bureaux.

 

M. Firmin BARUTWANAYO, Directeur du Guichet Unique Provincial de RUTANA ©Akeza.net

 

Firmin BARUTWANAYO, Directeur du GUP RUTANA constate : « Cet appui a permis à nos services d’être plus performants. Ceci a réduit les dépenses et le temps de commande des documents (Extrait du casier judiciaire, le CPGL, le laisser-passer, et le passeport) ».

M.BARUTWANAYO souligne que l’ouverture du Guichet Unique Provincial de RUTANA en Mars 2020 a permis à 660 personnes de retirer des extraits du casier judiciaire, 70 personnes des laisser-passer, et 6 personnes des passeports.

 

A MAKAMBA, des femmes reconnaissantes

 

Parmi les projets réalisés par le PNUD Burundi à MAKAMBA, on retrouve le programme qui vise à faciliter l’accès des citoyens à la justice.

Mme Emima KABURA, est mariée et mère de six (6) enfants. Elle est bénéficiaire de ce programme. Réfugiée en 1972 en Tanzanie et rapatriée en 2008, elle a trouvé que la parcelle familiale sise à MAKAMBA était occupée par des inconnus. Elle a été contrainte d’ouvrir un procès contre les occupants. C’est en 2013 qu’elle a bénéficié d’un appui du PNUD BURUNDI. En 2018, elle a eu gain de cause car le tribunal l’a rétabli dans ses droits. Depuis, la vie d’Emima KABURA a changé.

L’exploitation de la parcelle m’a permis d’acheter deux voitures probox et une nouvelle parcelle. Mes sentiments de gratitude s’adressent au PNUD Burundi pour son appui”, se réjouit Mme Emima KABURA.

 

Mme Emima KABURA posant derrière ses deux voitures ©Akeza.net

 

Le PNUD BURUNDI mène également à MAKAMBA un projet d’Autonomisation des Femmes à Travers l’Énergie solaire.

Capitoline NDAYIZEYE, Trésorière de la Coopérative des femmes “NAWE NUZE” sur la Colline SHAKA, Commune KAYOGORO, Province MAKAMBA précise que grâce aux lampes solaires offertes aux ménages des femmes de la coopérative “NAWE NUZE”, les enfants peuvent désormais bien réviser les leçons apprises à l’école. Faire la cuisine la nuit, après les activités de la journée, est devenue aisée pour elles.

 

Mme Capitoline NDAYIZEYE mettant en charge la lampe solaire offerte par le PNUD ©Akeza.net

 

Depuis 1975, le PNUD apporte son assistance au Burundi dans divers domaines socio-économiques de développement. Ces projets que le PNUD BURUNDI mène dans trois provinces (RUYIGI, RUTANA, MAKAMBA) figurent dans son nouveau Programme de coopération pour la période 2019-2023 aligné sur les grandes priorités du Plan national de développement (PND) 2018-2027 qui vise la transformation structurelle de l’économie du pays dans le but de réduire la pauvreté.

 

Janvier CISHAHAYO

Comments

comments