Mines : Bientôt l’exploitation des terres rares de Gakara

Mines : Bientôt l’exploitation des terres rares de Gakara

Echantillon des terres rares du Burundi.©DR

C’est à Ngozi le 08 Décembre 2016 en marge du lancement des activités de l’Office Burundais des Mines & Carrières (OBM), que S.E Joseph Butore, Vice-Président du Burundi annonçait que les prospections minières avaient chiffré à 256.000T les Terres rares de Gakara.  Le début de l’exploitation du gisement des terre rares de Gakara en commune Muhuta, province de Bujumbura est prévu au quatrième trimestre 2017 et sera exécuté par la Société mixte Rainbow Burundi Mining (RBM ).

L’exploitation de ces terres rares devrait avoir commencé, seulement les investisseurs ont jugé bon d’attendre à cause de la crise politique de 2015, comme l’a indiqué Paul Ndarihonyoye à nos confrères de l’Agence Burundaise de presse.

La licence d’exploitation accordée à la Société mixte Rainbow Burundi Mining (RBM ) en collaboration avec Rainbow International Ressources LIMITED, partie du groupe PELLA  est de 25 ans. Et comme l’exige le code minier et de l’environnement du Burundi, une étude d’impact social a été mené, afin d’indemniser la population locale. Une étude de faisabilité technique et financière montrant  le gain de l’Etat et des investisseurs a été menée en Décembre  2014.

Les résultats des prospections minières :

Nickel de Musongati : 180 millions de tonnes

Terres rares à Gakara :256.000 tonnes

Phosphate à Matongo : 270.000 tonnes

Vanadium à Mukanda : 9,7millions de tonnes

Tourbe de Nyamuswaga  36 millions de tonnes

Kaolin à Vyerwa  632millions de tonnes

Quartzites à Mukinya-Ngozi  5,13millions de tonnes

Feldspaths à Kanyaru-Haut 0,73millions de tonnes.

 

La carte minière  actualisée montre que  compte 32 des 118 éléments  du tableau périodique de Mendeleïev sont trouvables dans le sous-sol du Burundi.

 

Armand NISABWE

Comments

comments