Michael Sengazi : ‘’il parait que je suis bon. Allez savoir…’’

Michael Sengazi : ‘’il parait que je suis bon. Allez savoir…’’

 

Comedy Knights joue son dernier show de l’année au Bar Enzogu ce samedi  20 Décembre 2014. Alors que les fans se préparent pour cette dernière rencontre avec le groupe mythique du stand Up, Michael Atos Sengazi, directeur artistique du groupe  s’est confié sur sa carrière.

 

Akeza.net : Cela fait combien de temps que tu fais du stand Up ?

 

Michael : Je fais du stand up depuis 4ans maintenant.

 

Akeza.net : Comment t’es-tu découvert ce talent ?

 

Michael : C’était une surprise pour moi aussi. Finir en droit…et après pratiquer le stand up? C’est un coup du hasard. Je venais de passer 3 ans à Kigali. J’avais  quitté Bujumbura  pour les études. Je n’avais pas beaucoup d’amis, et pas grand-chose  à  faire après les cours. Une rencontre avec Carole Karemera, directrice d’Ishyo Art center a tout changé.

 

Akeza.net : Peut-on dire que tu as eu des formations ou tu t’es construit tout seul ?

 

Michael : J’ai reçu des formations sur des techniques théâtrales car j’ai commencé la bas…mais c’était des « crash courses »…des cours à la vas vite. Une semaine ou deux mais avec de bons profs ou de bons écrivains comme Boris Boubacar Diop, Felwinn Sarr et beaucoup d’autres pour l’écriture. Le théâtre et jeux de scènes avec d’autres dont Carole Karemera et Eric Eihn de l’université de Boston.
.

Akeza.net : Quel est la base même d’un bon comédien de stand up 

 

Akeza.net : La base d’un bon comédien ? A mon humble avis c’est d’être drôle…sinon, bah, il faut changer de métier…essayer croquemort ou autre… (Rires).
 

Akeza.net : En quoi la magie consiste-t-elle ?

 

Michael : La magie? Etre connecté avec le public…les toucher (pas physiquement bien sûr …rires) avec la comédie et le message derrière…parfois sur des sujets qui les concernent directement ou indirectement ou même pas du tout (rires).

 

Akeza.net : Quel est l’apport du temps sur la qualité de vos prestations ?

 

Michael : Le temps me donne plus d’expérience et plus de maturité dans le métier…j’espère que je serai comme le vin…donc plus de qualités peut-être?

 

Akeza.net : En quoi les défis de votre métier consistent-ils ?

 

Michael : Les défis sont multiples, surtout en tant que comédien burundo-rwandais ou africain. C’est dur de vivre de cela…les infrastructures adéquates pour exercer notre métier sont inexistantes. La mentalité des gens peut aussi être un obstacle dans la mesure où les gens parfois dénigrent ou minimisent  notre travail et notre apport à la société.

 

Akeza.net : Quelle est votre ambition aujourd’hui ?

 

Michael : Mon ambition est de devenir le meilleur possible à mon travail et apporter ma pierre à l’édifice dans le secteur culturel de ma mère patrie, le Burundi et de la patrie de ma mère, le Rwanda.

 

Akeza.net : Quel conseil donneriez-vous à un jeune qui essaie de se lancer ?

 

Michael : Le conseil que je donnerai à celui qui essaie de se lancer? Eh bien, c’est d’arrêter d’essayer…et de se lancer…avec passion… et persévérance.

 

Akeza.net : Quel est ton comédien préféré ?

 

Michael : J’ai plusieurs comédiens que j’admire, que j’aime…Gad Elmaleh, Steve Harvey, Dave Chapelle, Bill Cosby, Guy Bedos, Dieudonné,  le sud-africain Trevor Noah,  etc…

 

Akeza.net : As-tu déjà envisagé de jouer dans des films ? Essayer du théâtre ?

 

Michael : Les films? Pourquoi pas? Si tu as des propositions, envoie. Mais le théâtre je le fais déjà  ici et à l’étranger.

 

Akeza.net : Quel est le feedback pour tes scènes à l’étranger ?

 

Michael : J’ai déjà connu plusieurs scènes à l’étranger et les feedback sont positifs…il parait que je suis bon. Allez savoir… (rires).

 

Ce weekend, Comedy Knights joue avec Kigingi et Martial à Enzogu Bar , à 18h30. Un rendez-vous très attendu. Le prix du ticket est de 5000 FBu.

 

Propos recueillis par Landry Mugisha

Comments

comments




One thought on “Michael Sengazi : ‘’il parait que je suis bon. Allez savoir…’’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.