Mgr Justin Baransananikiye:« Tous pour une identité musicale burundaise.»

Mgr Justin Baransananikiye.©Akeza.net

Mgr Justin Baransananikiye.©Akeza.net

 

Après la publication et la mise en vente de son œuvre «De l’ inanga à la guitare classique, histoire de la musique burundaise », Mgr Justin Baransananikiye continue de faire ses recherches sur la musique burundaise. Ce fin connaisseur a exposé au palais des arts un rapport sur l’étude de l’ethnomusicologie. Encore une fois, il vient de présenter une œuvre riche, et rare dans ce domaine.

 

Mgr Justin Baransananikiye a rappelé à l’audience constitué par la jeune génération, les ambitions des illustres artistes de son époque. « Canjo Amissi et Nikiza David voulaient toujours faire une musique burundaise originale. Ils voulaient l’exploiter et l’imposer dans toute sa richesse.»

 

Il trouve que l’essentiel pour la nouvelle génération est de vendre. Selon lui, ils s’imitent, ce qui constitue pour eux, une réelle barrière. Avec cela, ils ne peuvent aller nulle part. « Les musiciens burundais sont victimes de leurs erreurs. Ils ne sont pas fiers de leur culture. Vous ne pourrez jamais vivre de votre musique, si vous passez votre temps à imiter les autres. Or en créant quelques chose propre à nous, la musique deviendrait un véritable gagne-pain.» Précisait-il.

 

Dans ce travail de recherche qu’il a entrepris, Mgr Justin Baransananikiye a fait un inventaire des principaux genres musicaux burundais et africains . Après cette recherche, son constant est que la musique burundaise est absente des classements internationaux.

 

Mgr Justin Baransananikiye, chercheur et professeur de musique a terminé sur des recommandations. « Je lance un appel au ministère de la culture, d’accorder l’appui et l’accompagnement à ces recherches. Aux medias, sans leur engagement et leur soutien, la recherche serait vaine. Je demanderais une émission de synergie, une large diffusion de chansons ayant une identité culturelle du Burundi. Enfin je demande qu’il y ait une création de l’académie burundaise de la musique. »

 

Il promet de transmettre son savoir à la jeune génération. Msgr Justin Baransananikiye dispense des cours de musique à l’institut de musicologie de Gitega dont il est le fondateur et le directeur.

 

Armand NISABWE

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.