Memba avait une famille, et les musiciens veilleront sur elle

Memba avait une famille, et les musiciens veilleront sur elle

Memba avait une famille, et les musiciens veilleront sur elle ©Akeza.net

Le 1 mars 2019, Bruno Simbavimbere, président de l’amical des musiciens burundais, donné son dernier soupir. Memba, de son surnom, a laissé derrière lui une famille. Arrive-t-elle à supporter cette perte ? Une question à laquelle l’on ne pourrait pas facilement répondre. Elle souffre, ce qui est plus que normal. Peut-être qu’elle réussit à garder le sourire, ce qui serait courageux de sa part. Dans tous les cas, les musiciens lui fait savoir qu’ils sont là. Oui ! Là pour elle.

 

Une femme, 3 filles et 4 fils, voilà la famille que Memba laisse derrière lui. Encore jeunes, ses enfants ont la chance de rester avec leur mère. La perte d’un être cher change toujours toute la situation. Les défis auxquels mari et femme faisaient face ensembles envahissent subitement ceux qui restent. Heureusement, la famille de Memba a sur quoi s’adosser. La musique.

 

L’amical a réagi ! « Vive l’unité, et le soutien entre musiciens !»  

La mort de Memba a choqué les musiciens mais il faut rester fort. Pour mieux soutenir la famille du défunt. Dans leur message, les  musiciens burundais de la diaspora ont promis  la scolarisation des enfants de Memba. « Avec lui, c’était la paix. Nous savions qu’un lion nous protégeait. D’ailleurs, même sa signature le reflétait en quelque sorte. Il signait Bruno SIMBA, », disaient-ils. Et d’ajouter : « Nous avons voulu rester près de la famille. Madame Eliane Nininahazwe vivant en Hollande accepte de prendre en charge les études de la fille de Memba appelée Keza Loraine jusqu’à ce qu’elle termine. Le producteur Jérémie Hakeshima et la chanteuse Sybille Cishahayo avec l’aide des chanteurs Balozi, Kaka boné, Steven Sogo et Aster Kampayana alias Shuga acceptent quant à eux de s’occuper de la scolarisation des autres enfants. Vive l’unité, et le soutien entre musicien !»,  a été le message d’espoir.

 

Les musiciens locaux sont aussi prêts à aider

Ndayishimiye Silas, aussi connu sous le surnom de Silas Damara travaillait au côté de Memba en tant que secrétaire trésorier de l’amical. Selon lui, malgré le peu de moyens financiers dont dispose l’amical, les musiciens n’oublieront pas de soutenir la famille de Memba. « Selon moi, je proposerai que l’on se remémore toujours la date du décès de Memba et qu’on puisse organiser un concert en son nom. L’argent qui pourra entrer ira donc aider sa famille dans différentes charges.», propose-t-il. Silas signale également, que le club du Lac Tanganyika où travaillait l’un des fils de Memba a aussi accepté d’embaucher un autre enfant. Un geste pour soutenir indirectement la famille.

Tous réunis pour le bien de sa famille, Memba peut reposer en paix. La musique veille sur les tiens.

 

Huguette IZOBIMPA

Comments

comments