Média : Une auditrice plaisante avec Kigingi et ça part dans tous les sens

Média : Une auditrice plaisante avec Kigingi et ça part dans tous les sens

Kigingi au studio de Buja FM.©Akeza.net

La semaine dernière, une auditrice a appelé dans l’émission «Karibu» du célèbre animateur Mugenzi Alfred Aubin dit Kigingi. La conversation téléphonique qui se passait en direct sur le 87.6 Mhz entre Kigingi et son auditrice, a pris une autre tournure.

C’était un mercredi comme tant d’autres, Kigingi, le chouchou des auditeurs de la Radio Buja FM animait comme d’habitude son émission «Karibu» quand une certaine Jojo a appelé. L’émission en soi n’ayant pas de thème principal, Kigingi a pris l’appel et a enchainé dans la langue de Molière. L’auditrice agitée sans doute de parler avec le très populaire animateur, a continué de s’exprimer  dans un français approximatif confondant parfois les adverbes de temps, ce qui a fait l’objet d’une moquerie.

Kigingi fidèle à lui-même, il n’a pas hésité à poser plusieurs questions allant jusqu’à demander  à son auditrice ce qu’elle  fait dans sa vie. «Tu parles un bon français, dis moi tu vas à quelle école ?»a-t-il demandé avec un ton d’humour. Cette dernière pour frapper fort a révélé un faux  parcours comme quoi elle fréquenterait l’Ecole Lumière de Kinindo, en première année.

La technologie étant à la portée de tous, un anonyme a enregistré la conversation et quelque temps après, l’enregistrement se partageait sur les réseaux sociaux. Un geste que la direction de l’Ecole Lumière de  Kinindo, les élèves et le comité des parents  n’ont  pas apprécié, croyant à une probable intention préméditée de ternir l’image de l’école.

Intenter un procès contre Kigingi…

L’enregistrement de la conversation a tellement circulé que la direction de l’Ecole Lumière de Kinindo a envisagé d’intenter un procès contre Kigingi. Le représentant légal et le directeur  de l’Ecole ont jugé bon ce lundi le 27 Mars 2017 d’aller se confier  au Conseil National de Communication (CNC) qui leur a indiqué d’aller voir la direction de la Radio Buja FM.

Kigingi  déjà au courant de la tournure que l’enregistrement a pris sur les réseaux sociaux  a jugé bon de donner le droit de démenti  à ces 2 autorités de l’Ecole Lumière. Ironie du sort, l’auditrice à l’origine de tous Ça était venue de son propre gré voir enfin Kigingi, l’homme qu’elle entend à travers la voix des ondes. Une affaire qui a arrangé Kigingi car, il a reçu au studio les 2 parties chacun évoquant sa version des faits.

L’auditrice en question a pris la parole en premier. «J’ai arrêté les études en 2014. A la base  les propos que j’ai tenus, je l’ai fait juste pour rire, je ne m’attendais pas à ce que Ça prenne de l’ampleur à ce niveau. Je n’ai pas fréquenté cette école, les noms que j’ai cités sont fictifs. J’ai tout inventé. Je présente mes excuses  à toute personne qui s’est sentie offensé par mes propos » s’est-elle expliquée. Et de reconnaitre le tort qu’elle a causé à l’Ecole Lumière de Kinindo.

Le directeur de l’Ecole Lumière prenant la parole à son tour a d’abord salué la bonne collaboration affichée par  Kigingi et son directeur. Pour préciser après qu’au départ ils comptaient porter plainte, mais qu’après avoir remarqué qu’il y’ a aucune mauvaise intention derrière, l’affaire est close.

La première partie de l’émission «Karibu» consacrée au démenti de ce dossier s’est clôturée dans un climat apaisé, toutes les parties rappelant aux auditeurs l’importance de tourner la langue 7 fois avant de s’exprimer  publiquement, surtout en ce temps où la technologie devenue indispensable dans notre vie quotidienne peut être utilisée contre nous.

Armand NISABWE

 

Comments

comments