Masterland, un talent qui se confirme

Masterland, un talent qui se confirme

Masterland ©akeza.net

Le 7 janvier 2017 Masterland sortait le clip officiel de sa chanson « Ntundekure », son premier single de l’année. Il faut dire que depuis presque 2 ans maintenant, ce jeune chanteur, compositeur et producteur fait de plus en plus parler de lui. Depuis son premier morceau enregistré en 2010 à ce jour, le jeune artiste a fait du chemin.

 
De « Genda » en 2010 à « Sinzohinduka » en 2016, l’artiste a fait du chemin. Passionnée de musique, c’est tout naturellement qu’il s’y lance. Déjà tout jeune il interprète les chansons de ses musiciens préféré comme Africa Nova. C’est en 2010 qu’il enregistre sa première chanson au studio Kamlinzi Record, une chanson qui sera ensuite suivie par d’autres comme Nzomubona Gute ou encore Emera. Mais en plus d’être chanteur, Masterland est également producteur de musique. – c’est d’ailleurs dans ce domaine-là qu’il est le plus connu –.

 
Il a notamment travaillé pour Kamlinzi Records, Miramar Production ou encore Indonyi Records. Il a travaillé avec nombreux artistes de la place tels que Mkombozi, Sat-B, Channy Queen ou Ashley Diva. En 2015 il ouvre Master Muzik Record, son propre studio où il enregistre désormais ses chansons et produits également d’autres artistes. En 2016 il signe « Sinzohiduka » qui connait un succès et qui l’affirme sur la scène musicale burundaise. Il signe également Fantastique en collaboration avec la chanteuse Samantha et Mutima produit par Bukiv Lab. L’année 2016 sera aussi pour lui une année importante en termes de visibilité. En effet il est présent dans plusieurs évènements organisés à Bujumbura mais aussi à Ngozi.

 
Organisé et sérieux dans son travail, Masterland a sorti le 7 Janvier de cette année, un nouveau clip intitulé « Ntundekure » qui a déjà été vu plusieurs milieux de fois. Lentement mais sûrement, le jeune artiste se fait une belle place parmi les musiciens burundais et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

 

 

Moïse MAZYAMBO

bannière

Comments

comments