Maisha MUSTAFA : dans la cour des grands

Maisha MUSTAFA : dans la cour des grands

Elle tourne elle tourne la carrière de Maisha : de chanteur à juriste, il faut dire que ça va plutôt vite. Fraichement rentré ce jeudi d’une caravane qui a duré plus d’un mois aux Etats-Unis d’Amérique, il s’est encore envolé  hier dans la soirée direction le Kenya. Objectif : représenter le Burundi dans le jury des East African Music Awards.

MAISHA avec  sa guitare (www.akeza.net)

MAISHA avec sa guitare (www.akeza.net)

Comme on vous l’avait annoncé au départ, deux juristes de chaque pays participant devront passer deux semaines dans une délibération sur les centaines si non milliers de chansons des huit pays participants pour décider sur les artistes et les chansons qui atteindront la phase finale .Ainsi, Maisha va siéger auprès d’autres juristes venus du Kenya, du Rwanda, de l’Ouganda ,du Congo Kinshasa, de la Tanzanie, du Soudan et de l’Ethiopie .

Tel que conçu, le jury des East African Music Awards est supranational .Aussitôt que les juristes se réunissent, ils perdent toute nationalité pour devenir Est-Africains. D’un point de vue stratégique, Maisha va marquer beaucoup de point pour avoir renoncé à faire participer ses chances pour assurer la représentativité et s’assurer de l’éligibilité de son pays, le Burundi.

La  communauté musicale du Burundi devrait être rassuré : s’il y a un homme dont on peut être sur qu’il saura

MAISHA MUSTAFA, juriste dans E.A.M.A (www.akeza.net)

MAISHA MUSTAFA, juriste dans E.A.M.A (www.akeza.net)

représenter le pays face aux autres pays, c’est bel et bien Maisha .D’une part, il a habité dans six des huit pays participants et ne peut donc que connaitre la musique de chacun d’entre eux. Ainsi, si besoin est, il saura faire gagner au Burundi la place qu’il mérite ! D’autre part, Maisha est un chanteur qui a une conception très commerciale d’une  carrière musicale. Du coup, vous ne l’entendrez pas souvent à la radio mais vous entendrez parler des ses grandes réalisations, de es gros contrats(comme le karaoké le plus prestigieux de la capitale ,celui de l’Hôtel Club du Lac, la sélection d’une de ses chanson sur la compilation de 20 meilleures chansons d’Afrique et des Caraïbes par la Francophonie en 2008,la représentation du Burundi dans un grand festival camerounais fin 2008,des invitations à chanter en privé dans les fêtes d’ambassades, des invitations à chanter dans des festivals (2009 au Canada, même si à la fin le ministère lui avait refusé des papiers, invitations dans des caravanes aux USA en 2010 et  2011,… ).Personne ne sait comment il fait :on l’entend venir et partir sans pouvoir en savoir plus sur comment il fait pour être celui qui part, celui qui revient .Ceci dit que Maisha est un grand stratège, un homme qui sait argumenter et convaincre, mais surtout un dénicheur et un accrocheur d’opportunités .En définitive, sa mission est de ramener au pays ce dont il a cultivé l’art de ramener à lui et à ses proches. Avec un Maisha qui semble prendre très à cœur la mission dont il est investi, la communauté musicale du Burundi ne peut qu’être tranquille.

D’un point de vue strictement personnelle, Maisha s’est offert un bon coup : en devenant juriste, il passe au-delà du simple niveau de chanteur ,grand soit-il :cette fois, il va statuer sur le sort de petits, grands et très grands chanteurs de l’Afrique de l’Est .De Kidum à Fally Ipupa, en passant par Lady Jay Dee, Blue 3,Chamilione, Nameless et j’en passe il va faire entendre sa voix en faveur de l’œuvre de l’un ou de l’autre .Aussi, Maisha pourrait se faire des amis pendant les deux semaines de session du jury, sans exclure des interviews à la radio, la télé, les magazines et les journaux .

Une chose est sure, Maisha sortira de cet événement grandi, et son pays avec lui.

Landry MUGISHA

Comments

comments




4 thoughts on “Maisha MUSTAFA : dans la cour des grands

  1. Nahi

    quels sont les chanteurs qui présenteront le burundi???? je paense que cela devrait être dit …..

  2. majacks

    il faut nous donner les noms des stars bdais qui joueront laba!
    big up a MAISHA vrmnt ses chansons c du pro!!!

  3. Jaleb

    Je me dois de vous souligner une erreur de vocabulaire dans l’article. Selon ce que je lis ici, Maisha sera un membre du jury de l’EAMA, et donc un « JURE », un non pas un « JURISTE », qui, lui, est un professionnel du Droit, juge, avocat, procureur, consultant en Droit, etc… Sinon, Félicitations à Maisha et bon courage à vous pour tous les efforts que vous fournissez pour promouvoir l’art et la culture du Burundi.

  4. Jaleb

    Je me dois de vous souligner une erreur de vocabulaire dans l’article. Selon ce que je lis ici, Maisha sera un membre du jury de l’EAMA, et donc un « JURE », et non pas un « JURISTE », qui, lui, est un professionnel du Droit, juge, avocat, procureur, consultant en Droit, etc… Sinon, Félicitations à Maisha et bon courage à vous pour tous les efforts que vous fournissez pour promouvoir l’art et la culture du Burundi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.