L’UNHCR à Gatumba: Quelles actions pour les déplacés et les réfugiés ?

L’UNHCR à Gatumba: Quelles actions pour les déplacés et les réfugiés ?

45.681 personnes, soit 8543 maisons ont été affectées par les inondations en dates du 19 avril et du 1er mai. Parmi ces 45 681 personnes affectées, on compte 17 792 personnes qui ont dû se déplacer, soit 3210 maisons et qui sont départagées dans 3 sites ” , indiquent les statistiques de l’IOM Displacement Tracking Matrix du mois de Mai 2020 

Des inondations survenues le 19 avril et le 1er mai 2020 à Gatumba et ses environs ont fait que plusieurs familles se sont déplacées. En collaboration avec Caritas Burundi, quelques membres oeuvrant au Haut Commissariat des Nations unies pour les Réfugiés au Burundi (UNHCR) dont Tatien NDAJUJUTA et bien d’autres se sont rendus à la paroisse de Gatumba le 25 Juin 2020 pour venir en aide à ces familles où ils ont distribué des articles non alimentaires aux déplacés et ce, par ménage.

Une journée qui a débuté par une prière précédée par le prêtre Francisco et qui s’est poursuivie par un discours de Tatien NDAJUJUTA, un des employés de l’UNHCR en charge d’accueillir les réfugiés. S’adressant aux personnes présentes, enfants, mères, pères, femmes enceintes, personnes âgées, M. NDAJUJUTA les a rappelées qu’elles ont été choisies, car elles étaient plus dans le besoin que d’autres. Les personnes les plus vulnérables, notamment les personnes âgées, les femmes enceintes, les enfants étant seuls et les personnes handicapées étaient prioritaires. Et d’ajouter: Bien que l’UNHCR soit une organisation qui s’occupe en particulier des réfugiés et des rapatriés, lorsque arrivent des situations pareilles, nous ne faisons aucune différence. Qu’ils soient Burundais ou des réfugiés provenant d’ailleurs, tout le monde est égal, car vous vivez tous ensemble. ”

Continuant son discours, M. NDAJUJUTA annonce ce qui va être distribué et comment la distribution des articles non alimentaires va se dérouler. En cette période de la pandémie du COVID-19, la distanciation sociale et le lavage des mains étaient bien respectés tant par les receveurs que les membres de l’UNHCR. Commençant par les Congolais, car ils sont des invités, chaque personne se faisait appeler par son nom pour aller prendre ce qui lui était destiné.

Ainsi, 3 savons, 2 seaux, 2 tentes, 1 pagne, 1 moustiquaire, 3 couvre-lits, 2 bidons et 3 nappes sont les différents articles que l’UNHCR a offert à ces familles. Une initiative bien accueillie notamment par Helena MAWAZO, une réfugiée congolaise vivant au Burundi depuis 2009: “ Je remercie toutes les personnes qui nous ont visité aujourd’hui. En nous donnant une tente pour nos maisons, des couvres-lits pour nous couvrir et des nappes, vous nous épargnez le froid. Nous dormions dans de mauvaises conditions, mais à partir d’aujourd’hui, nous dormirons bien. Que la main de ceux qui ont donné soit abondamment bénie. ”

Lynne-Clérina KANYENYERI

Comments

comments