LOLILO: Il était une fois une légende (Part 2) / Succès, amour et rivalité

LOLILO: Il était une fois une légende (Part 2) / Succès, amour et rivalité

Très peu sont les artistes qui pourraient se vanter d’avoir écrit l’histoire et d’être entré dans la légende. Du moins de leur vivant. Véritable icône de la musique urbaine burundaise, Salum NIYONZIMA alias Nellylo, alias Lizzo alias Lolilo, alias Simba (la liste est longue) a écrit, à lui seul un pan de l’histoire de la musique burundaise. De « Saga Plage » à « Ndara ndarira », en passant par « Bime amatwi », Lolilo a accompagné toute une génération. En 20 ans de carrière, l’artiste a connu les sommets mais également la déchéance. Celui dont la carrière connait un nouveau souffle, figure, l’air de rien, au panthéon de la musique urbaine de ce petit pays au cœur de l’Afrique. Et puisqu’il ne serait pas convenable d’attendre sa disparition et que les hommages les plus beaux se rendent aux vivants, racontons l’histoire de Simba Ntare et rendons hommage à Lolilo, car « Il était une fois une Légende ».

 

Des collaborations à n’en pas finir

Il faut dire que Lolilo fait partie des artistes burundais à avoir connu l’une des plus grandes expositions à l’étranger. Son succès lui a permis de travailler avec les artistes les plus en vue des années 2000. Des noms tels que Professor Jay, Ali Kiba, TID ou Mr Nice sont à mettre à la longue liste des collaborations de Lolilo dans la sous-région est-africaine. L’artiste a même permis de faire connaitre au public burundais et même congolais un artiste tel que Diamond Platinumz au début de son succès. Un artiste avec lequel Lolilo a probablement le plus travaillé et avec qui il ne compte pas moins de 2 collaborations. « Najuwa » en 2012 et « Ndarira » en 2013. Les 2 artistes ont également eu l’occasion de partager plusieurs fois la scène aussi bien en Europe qu’en Afrique.

“Najuwa” – Lolilo feat Olga and Diamond Platinumz

« J’ai connu Diamond en Belgique où il était venu pour un concert. A cette époque, je faisais les premières parties des artistes qui venait jouer en Belgique. Je l’ai fait pour de nombreux artistes, notamment Fally Ipupa. J’ai donc été contacté pour faire sa première partie. A mon retour au Burundi, lorsqu’il a fallu qu’il vienne, cela était facile de me contacter. Puisqu’il me connaissait et qu’il aimait mon travail. Peu de temps après, il m’a demandé d’aller avec lui en RD. Congo, un pays que je maitrisais. Nous sommes allés, on a fait son concert. Nous en avons fait d’autres ici au Burundi et nous avons aussi fait des morceaux ensemble », raconte Lolilo qui entretient aujourd’hui de bonnes relations avec le tanzanien Diamond.

A côté de toutes ces collaborations, Lolilo est l’un des artistes burundais les plus prolifiques de l’histoire. Avec 6 album à son actif, de nombreux single et collaboration, l’artiste revendique la discographie la plus grande de l’industrie.

 

Les amours de Lolilo

Comme pour toutes les stars, les relations amoureuses de Lolilo ont toujours attiré l’attention du public. Tout au long de sa carrière, le chanteur a connu de nombreuses relations. Mais celle qui reste la plus marquante dans la mémoire de son public est celle qu’il a entretenu durant de nombreuses années avec la chanteuse Chany Queen. Cette relation, de laquelle est née une fille du nom de Rahma, reste encore très vivante dans la mémoire collective des fans burundais. Pourtant les 2 artistes ne partagent plus leur vie depuis plus d’une décennie. Une relation sur laquelle revient Lolilo

« Chanella et moi, nous sommes tombés amoureux grâce à une admiration commune que nous partagions pour le du rappeur Nelly, un artiste que nous aimions tous les deux. A l’époque, je me surnommais Nelly du Burundi. On a été ensemble pendant près de 8 ans. Nous étions jeunes. Je ne dirai pas qu’elle m’aimait mais je pense qu’elle voulait surtout apprendre à être une star. Je ne saurai pas tout dire, mais il faut savoir que lorsque des personnes n’avancent plus ensemble c’est que les attitudes ne sont plus les mêmes. On a eu du mal à nous entendre sur certains points et les choses se sont arrêtés ». Lolilo n’en dira pas plus, certainement par respect pour la mère de sa première fille.

“Maraha” – Lolilo feat Chany Queen

Quoi qu’il en soit, l’épisode Chany Queen est bien derrière lui. Le chanteur semble filer le parfait amour avec Loliane, sa compagne depuis près de 10 ans maintenant. Une longévité que Lolilo explique notamment par sa capacité à offrir tout son amour à une seule personne. Contrairement à ce que l’on puisse penser des artistes, il affirme avoir l’amour constant.

« Il y a des personnes qui ont l’habitude de sortir avec 5, 6, 10 filles. Elles auront du mal à vivre avec une seule femme. Et il y en a qui lorsqu’elles aiment une personne, elles savent rester avec cette même personne pendant de longues années. C’est mon cas. J’en ai pour preuve mes ex. Le temps le plus court de mes relations passées est de 5 ans. Et cela fait 10 ans que je suis avec ma femme actuelle », explique Lolilo qui tient en haute estime son actuelle compagne.

« La femme que j’ai est celle avec qui je vais rester. Elle aime la musique, elle sait me recadrer et c’est elle mon attaché de presse. Elle m’aide énormément. On est attaché. Et depuis que l’on est ensemble, il y a beaucoup de choses qui ont changé chez moi et je ne me vois pas avec une autre en dehors d’elle. C’est elle ma femme jusqu’à la fin », dit-il quand il parle de sa tendre Loliane.

 

Big Fizzo, Eternel rival ?

L’une des choses qui ont presque toujours cristallisé l’attention du public sur la carrière de Lolilo est sa supposée rivalité avec un autre grand nom de la musique burundaise de son époque, Big Fizzo. Pourtant, ces 2 artistes ont fait partie du même groupe et ont travaillé ensemble. On se souviendra tous du morceau « Yaco urira ». Et bien que les raisons et les circonstances de cette prétendue rivalité ne soient jamais vraiment connues, les 2 artistes nous ont souvent gratifié de scènes de réconciliation publique. Lorsque l’on pose la question à Lolilo, il affirme qu’il n’y a jamais eu de problèmes entre eux. Pour lui, cette rivalité supposée est surtout alimentée par les fans.

« En réalité, Farious et moi n’avons aucun problème. Ce sont les fans qui ont toujours pensé que c’était le cas. Et si l’on ne nous voit pas ensemble, c’est simplement parce que chacun fait son travail de son côté. Il a une famille et j’ai la mienne. Ce n’est plus comme avant. Lorsque l’on était plus jeunes, on passait beaucoup de journées ensemble et on on faisait tout ensemble. Aujourd’hui, nous avons des responsabilités et nous devons nous occuper de nos familles. Je dois m’occuper de mon label et de mes artistes. Donc il n’est plus possible d’avoir ce temps comme avant. En dehors de ça, il n’y a pas de problème entre nous. C’est juste que chacun a sa vie », explique Lolilo.

Cependant, l’artiste ne nie pas le fait que des mots lancés, par l’un ou l’autre, aient pu, à un moment ou à un autre, créer de petites tensions. Mais sans que cela ne donne place à un problème réel. Pour Lolilo, la seule rivalité qui puisse exister est purement artistique et fait partie du business de la musique.

Le succès florissant de Lolilo dans les années 2000 ne va pas connaitre la même ampleur dans les années 2010. Mais ça nous le verrons très bientôt.

A suivre…

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments