Livres : Blaise NTAHOMVUKIYE publie « Business as a mission », une pensée nouvelle de faire les affaires

Livres : Blaise NTAHOMVUKIYE publie « Business as a mission », une pensée nouvelle de faire les affaires

Blaise Ntahomvukiye, auteur du ivre “Business as a mission” ©Akeza.net

Publié en décembre 2017, le livre « Business as a mission » écrit par Blaise Ntahomvukiye apporte une nouvelle vision sur la façon dont les entrepreneurs devraient concevoir et percevoir le monde des affaires. Une vision qui met ensemble les concepts de service au client, d’échange et de génération de revenu avec en bonus une vision biblique de la façon dont les entrepreneurs devraient faire les affaires. Un livre que l’auteur conseille aussi bien aux entrepreneurs expérimentés qu’aux novices qui voudraient se lancer dans le monde des affaires.

 

Voir au-delà du profit

Pour Blaise Ntahomvukiye, faire des affaires va bien au-delà du fait de générer des profits. Pour l’auteur de « Business as a mission », la place du marché n’est pas seulement un espace d’échange et de commerce mais c’est un endroit où le commerçant remplit une mission bien plus grande que le fait de vendre des produits ou des services. Et pour expliquer ce concept qui pourrait paraître nouveau pour certains, « Business as a mission» tente de répondre à 3 questions fondamentales à savoir : «pourquoi sommes-nous là? Pourquoi faisons-nous ce que nous faisons? Dans quel but ?» Des questions qui, selon l’auteur, donnent un point de départ à toute démarche entrepreneuriale.

 

Il explique : « Lorsque nous parlons de business, les gens pensent uniquement à l’argent. Ils voient directement un marché où des personnes échangent des produits contre de l’argent. Dans la perspective de nombreuses personnes, Business égale argent. Mais il y a quelque chose d’autre derrière l’argent sur le marché. C’est l’enseignement que ce livre apporte aux gens. «Business as a mission» enseigne aux hommes d’affaires les raisons de leur présence dans le marché. Il parle premièrement de ce qu’est le Business, pourquoi faisons-nous du business ou pourquoi devrions nous faire du business, pour quel but ? Il parle également de certains comportement et habitudes que l’on devrait avoir en faisant du Business. »

Le livre donne donc une vision plus large et plus globale du concept de commerce. En effet, selon l’auteur, faire des affaires, au-delà de s’inscrire dans une logique d’échange, vient répondre à une préoccupation plus importante. Selon lui , le meilleur homme d’affaires est celui qui vient répondre aux besoins des consommateurs, celui qui apporte une solution à un problème précis. « Lorsque des personnes veulent acheter du sucre ou du sel, ils ne donnent pas leur argent à n’importe qui mais ils le donnent à la personne qui possède ce dont ils ont besoin. Et donc, l’argent va vers celui qui est capable de répondre aux besoins des autres. Cela veut dire que tu dois être capable de résoudre les problèmes des gens et l’argent suivra. C’est cela la mission d’un homme d’affaires ».

 

Principes bibliques, intégrité et place du client

Si dans son livre Blaise Ntahomvukiye a voulu réconcilier les concepts de business et de mission, il a également tenté de faire un lien entre certains principes bibliques par rapport au business et ramener la notion d’intégrité au centre des pratiques commerciales. « En tant que croyant, j’ai essayé de connecter les principes bibliques avec le business. Des fois, les gens pensent que le business est une activité mondaine, que ce n’est pas une activité qui vient de Dieu, que ce n’est qu’une activité séculaire. Pourtant la Bible parle également du business. Il y a des personnes qui pensent que lorsqu’ils sont au marché, ils ne peuvent avancer qu’en trichant, en truquant les balances etc. ils ont cette mauvaise vision de la prospérité au marché. Je fais ce lien entre le business et la Bible. Les personnes qui ne sont pas croyantes ne comprendront peut-être pas de quoi il s’agit mais la Bible a également quelque chose à dire à propos du Business.»

« Parmi les pratiques qui doivent caractériser le comportement d’un bon homme d’affaires, l’intégrité occupe une place centrale », nous explique Blaise Ntahomvukiye. Être capable d’être honnête est primordial pour faire du business dit-il. « La valeur de l’intégrité dans les affaires permet aux hommes d’affaires de rester fermes dans leur environnement de travail ».

L’intégrité devient donc le point d’ancrage de toute pratique commerciale et place le client au centre de l’activité. « Nous devons être capables de tenir nos promesses lorsque l’on est hommes d’affaires. Nous sommes là pour servir les gens, cela va au-delà de l’argent. En gros si nous sommes là pour servir les gens, ils doivent être au centre de notre activité. Lorsque vous mettez le client au centre de votre activité, vous avez une vision au-delà de l’horizon, vous regardez au-delà du présent, vous essayez de résoudre des problèmes. Je suis convaincu que si vous vous mettez à résoudre les problèmes des gens, le reste suivra »

A en croire l’auteur de ce livre, une fois appliqués, ces concepts permettent à l’entrepreneur d’être efficace et de remplir de manière efficiente sa mission au sein de la société.

 

Commencer petit et grandir

Jeune entrepreneur de son état, Blaise Ntahomvukiye tient à adresser un message à la jeunesse burundaise désireuse de se lancer dans le monde des affaires. Un message qui incite les jeunes à prendre en main leur avenir et apprendre à commencer petit et à grandir progressivement, tel un enfant.Un conseil qui s’applique également à tous ceux qui désirent commencer une affaire. « De nombreux jeunes ne comprennent pas vraiment le concept de Business. La plupart du temps, ils ont des projets mais disent ne pas avoir le capital pour commencer leur affaire mais ce dont les jeunes ont besoin pour commencer leur propre affaire ce n’est pas de l’argent. Ils ont besoin de découvrir et d’identifier les besoins des consommateurs. Tout commence par une idée. Ce dont nous avons le plus besoin c’est savoir que nous avons entre nos mains notre avenir. Les gens veulent commencer grand, ce qui n’est pas toujours une bonne chose. Ils n’ont pas cette notion de commencer les choses petites et grandir petit à petit. Les personnes qui sont devenu milliardaires, qui dirigent aujourd’hui le monde, ont commencé petit. Ce qui veut dire qu’il est possible de commencer petit et de grandir. C’est ce à quoi le jeunes doivent penser. »

« Nous voyons aujourd’hui des jeunes avec des idées qui commencent des businesses. Il y a une sorte de réveil dans le domaine de l’entrepreneuriat au Burundi. Et je crois que maintenant, les jeunes commencent à comprendre ce concept d’entrepreneuriat. Et bien sûr l’entrepreneuriat a de l’avenir au Burundi parce que c’est une question de réveil, de compréhension de ce que l’on fait et de transformation de l’idée en action », nous dit l’auteur.

« Business as a mission » est un livre qui vient s’inscrire dans la lignée des ouvrages d’apprentissage de la pratique du commerce et de la gestion dans le milieu des affaires. Pour l’auteur, ce livre s’adresse à toute personne travaillant dans le milieu des affaires.

Disponible en langue anglaise depuis décembre 2017, le livre est disponible sur internet via les plates-forme Lulu.com et Alibaba, ainsi qu’à la Best International Language à Rohero et sera bientôt disponible à la librairie Saint Paul. Blaise Ntahomvukiye assure que le livre sera dans les jours avenir disponible en français et en kirundi pour permettre au plus grand nombre de jeunes de profiter de cette somme de connaissances et d’informations sur le monde des affaires.

Un livre qui devrait susciter de l’intérêt auprès des entrepreneurs, expérimentés et novices.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments